Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Effets de la diversité sur la croissance de jeunes arbres de la forêt tempérée : rôle de la lumière et stratégies de distribution de la biomasse

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Martin-Guay, Marc-Olivier (2017). Effets de la diversité sur la croissance de jeunes arbres de la forêt tempérée : rôle de la lumière et stratégies de distribution de la biomasse. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences naturelles, 93 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

L'effet de la biodiversité sur la croissance dans les communautés végétales est largement accepté. Cependant les mécanismes qui gouvernent cet effet sont peu connus, en particulier dans les écosystèmes forestiers. La complémentarité dans l'utilisation des ressources disponibles, qu'elles soient aériennes ou souterraines, est souvent avancée comme l'un des mécanismes hypothétiques. La lumière et la croissance racinaire étant d'une grande importance dans la dynamique forestière, leur rôle dans ces mécanismes a ici été étudié. Dans une expérience de biodiversité comprenant 12 espèces d'arbres de la forêt tempérée et ayant deux gradients indépendants de richesse spécifique et de diversité fonctionnelle, les observations de la lumière capturée et du ratio biomasse souterraine : biomasse aérienne dans les mélanges ont été comparées avec celles des monocultures. Les effets de diversité obtenus avec et sans la biomasse souterraine ont aussi été comparés. Il a été trouvé : (1) qu'il y avait plus de capture de lumière dans les mélanges que ce qui était attendu selon les monocultures; (2) que cela n'influençait pas les futurs effets sur la biomasse; (3) que l'allocation de la biomasse entre parties aérienne et souterraine ne changeait pas en réponse à la diversité; (4) et que l'importance de l'effet de complémentarité était sous-estimée lorsque la biomasse racinaire était ignorée. Ce dernier résultat provenait de la corrélation négative entre la dominance des espèces en mélange et leur ratio biomasse souterraine : biomasse aérienne. Effectivement, cela surestimait la contribution des espèces dominantes en absence de racines, c’est-à-dire l'effet de sélection. Cette corrélation serait très probable dans les expériences de diversité, même pour les herbacées, et d'une grande importance pour l'interprétation des mécanismes sous-jacents. Au-delà de cette nuance dans l'interprétation des études sur la relation entre biodiversité et fonctionnement de l'écosystème, ce travail représente un ajout significatif et unique aux évidences qui s'accumulent sur les mécanismes expliquant cette relation.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Messier, Christian
Co-directeurs de mémoire/thèse: Paquette, Alain
Mots-clés libres: Biodiversité et fonctionnement de l'écosystème; Diversité fonctionnelle; Expérience de biodiversité; Partitionnement des niches aériennes; Effet de complémentarité et de sélection; IDENT; Capture de lumière; Allocation de biomasse
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences naturelles
Date de dépôt: 21 janv. 2019 19:04
Dernière modification: 21 janv. 2019 19:04
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1042

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt