Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Mieux comprendre l'exposition en réalité virtuelle et ses mécanismes sur l'anxiété de performance musicale

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Hébert, Vickie (2019). Mieux comprendre l'exposition en réalité virtuelle et ses mécanismes sur l'anxiété de performance musicale. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 173 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB) | Prévisualisation

Résumé

Jouer de la musique est souvent associé au bien-être et peut, chez les plus passionnés, faire partie intégrante de leur emploi. Il est normal de ressentir du trac avant de performer devant un public, mais plusieurs musiciens vivent de l’anxiété de manière disproportionnée et envahissante, ce qui peut nuire à leur carrière musicale. L’anxiété de performance musicale (APM) constitue une sous-catégorie de l’anxiété sociale du DSM-5 et se définit comme la peur d’être jugé, embarrassé ou humilié lors d’une performance musicale devant un public. La réalité virtuelle repose sur une technologie qui simule des interactions avec un environnement synthétique reproduit par ordinateur. De nombreux travaux ont démontré l’efficacité de l’exposition en réalité virtuelle dans le traitement de divers troubles anxieux. Toutefois, seulement six études ont utilisé cette technologie pour une population présentant des symptômes liés à de l’APM et toutes soulèvent des doutes sur la façon dont l’exposition a été appliquée. Le présent projet vise à mieux comprendre l’exposition en réalité virtuelle et ses mécanismes sur l’APM. Les variables étudiées sont les changements entre le prétest et le posttest de la sévérité des symptômes liés à l’APM (variable dépendante), le niveau de certitude envers les cognitions négatives face à l’évaluation sociale, le niveau de confiance en tant qu’interprète et le nombre de performances où des fautes ont été commises (variables prédictrices du mécanisme thérapeutique). Le type d’audience (positif ou négatif) a été contrôlé afin de cerner si cette variable influence l’amélioration de l’APM. Vingt chanteurs de 16 à 65 ans recevant un diagnostic d’APM ont pris part à l’étude et ont été assignés aléatoirement et de manière égale aux deux groupes (public virtuel positif vs négatif). Les participants se sont présentés à cinq rencontres, dont deux rencontres d’évaluation et trois rencontres d’exposition en réalité virtuelle. Des questionnaires validés et utilisés dans les études précédentes sur l’APM ont été administrés au pré et au post, et le nombre de performance lors de laquelle une faute a été commise durant l’exposition a été noté pour documenter l’exposition. Les analyses statistiques montrent que la sévérité de l’APM, la fréquence des cognitions négatives ainsi que le niveau de certitude envers les cognitions négatives face à l’évaluation sociale sont significativement plus basses à la dernière séance comparativement à la première séance. La confiance en tant qu’interprète s’améliorent aussi significativement. Tous les changements s’opèrent sans distinction significative entre les groupes. Une analyse de régression multiple a permis de montrer que les variables qui prédisent la diminution de la sévérité de l’APM sont le nombre plus élevé de performances durant lesquelles au moins une faute a été commise lors des expositions virtuelles et l’augmentation du niveau de confiance en tant qu’interprète. Cette étude exploratoire a contribué à clarifier les variables importantes à considérer lors de l’exposition en réalité virtuelle avec des chanteurs performant devant un public, peu importe l’attitude de l’auditoire. Les analyses suggèrent que cette méthode serait un outil thérapeutique prometteur afin de diminuer certains symptômes associés à l’APM. Des pistes de recommandations sont proposées pour appliquer l’exposition lors de prochains essais cliniques ayant pour but de bien documenter l’efficacité de l’exposition en réalité virtuelle auprès des chanteurs souffrant d’APM.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Bouchard, Stéphane
Mots-clés libres: Psychologie; Anxiété de performance musicale; APM; Anxiété de performance orale; Anxiété sociale; Réalité virtuelle; RV; Public virtuel; Musiciens; Chanteurs
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 26 avr. 2019 19:51
Dernière modification: 26 avr. 2019 19:51
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1073

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt