Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Interactions dyadiques des enfants avec TDAH en contexte de jeu libre : une étude longitudinale et observationnelle

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Pitre, Mylène (2019). Interactions dyadiques des enfants avec TDAH en contexte de jeu libre : une étude longitudinale et observationnelle. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 123 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Le fonctionnement social des enfants avec TDAH est fréquemment identifié comme étant problématique selon leurs pairs, leurs parents, leurs enseignants et les observateurs indépendants. Au-delà du rejet et de l'intimidation vécus par les enfants avec TDAH, ces enfants présentent également des difficultés dans leurs relations d'amitié. Or, considérant l'importance de l'amitié dans le développement de l'enfant, de récentes études ont examiné les interactions dyadiques des enfants avec TDAH et leurs amis lors de tâches structurées et non structurées. Les résultats de ces études suggèrent que les enfants avec TDAH manifestent plus de comportements inappropriés socialement avec leurs amis que les enfants typiques. À ce jour, aucune étude longitudinale n'a examiné l’évolution des comportements sociaux des enfants avec TDAH et leurs amis au fil du temps dans un contexte non structuré. Le présent projet vise ainsi à documenter l'évolution, sur une période de six mois, des patrons d'interactions des enfants avec TDAH et leurs amis lors d'une tâche de jeu libre. Pour ce faire, les comportements sociaux de 60 dyades d'enfants avec TDAH et leurs amis (dyades TDAH) et 39 dyades d'enfants du groupe de comparaison et leurs amis (dyades de comparaison) âgés de 7 à 13 ans, lors d'une tâche de jeu libre, ont été observés, codés et analysés. Des questionnaires mesurant les variables à l'étude ont également été complétés par divers répondants (parents, enseignants, enfants). Les résultats indiquent que les dyades TDAH sont significativement moins impliquées dans le jeu coopératif et démontrent davantage d’affect négatif que les dyades de comparaison aux différents temps de mesure. Aucune différence de groupe n’est notée sur le plan des transitions de jeux. Or, l’évolution de différents comportements sociaux entre amis semble varier au sein des dyades TDAH et de comparaison. Tandis que les conflits augmentent pour les dyades TDAH au cours du suivi de six mois, les dyades de comparaison sont progressivement moins conflictuelles. Alors que les dyades TDAH maintiennent de faibles niveaux de sensibilité et de cohésion dyadique, les dyades de comparaison deviennent plus cohésives et démontrent davantage de sensibilité au fil du temps. Comparativement aux dyades de comparaison qui s'engagent moins dans des interactions où le pouvoir/communication est distribué inégalement durant le suivi de 6 mois, les dyades TDAH maintiennent un niveau relativement stable de comportements contrôlants au fil du temps. La présente étude permet ainsi de décrire l’évolution des comportements sociaux des dyades d’amis avec et sans TDAH en contexte de jeu non structuré. Ces comportements sociaux pourraient être ciblés dans des interventions focalisées sur l’amitié afin de prévenir les risques associés aux difficultés sociales des enfants avec TDAH.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Normand, Sébastien
Mots-clés libres: Trouble du déficit de l'attention (TDAH); Relation d’amitié; Relation avec les pairs; Étude observationnelle; Devis longitudinal; Jeu libre
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 12 déc. 2019 19:19
Dernière modification: 12 déc. 2019 19:19
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1129

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt