Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Vers l'élaboration et la mise en oeuvre d'activités d'alphabétisation avec des aînés du troisième et du quatrième âges

Vallières, Thérèse (1998). Vers l'élaboration et la mise en oeuvre d'activités d'alphabétisation avec des aînés du troisième et du quatrième âges. Mémoire. S.l., Université du Québec à Hull, Département des sciences de l'éducation, 196 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Par l’intermédiaire d’une recherche-action, nous avons voulu explorer le phénomène de l’alphabétisation auprès d’un groupe restreint d’aînés du troisième et quatrième âges. Nous souhaitions clarifier les concepts d’analphabétisme et d’alphabétisation en général ainsi que ceux du troisième et quatrième âges en particulier. Nous désirions aussi examiner les particularités de ce phénomène dans une résidence pour personnes âgées autonomes afin de mieux identifier et comprendre les besoins en alphabétisation de cette clientèle particulière. Enfin, nous visions l’exploration de stratégies propices à la mise en œuvre d’activités individuelles et collectives avec et pour eux. Nous avons d’abord approfondi nos connaissances en alphabétisation. Ensuite, nous avons défini ce phénomène, nous en avons évalué l’étendue, nous avons caractérisé les analphabètes et nous avons essayé de voir si ces derniers démontraient un certain intérêt face à différentes activités d’alphabétisation. Nous avons aussi tenté de cerner les approches pédagogiques ou andragogiques de l’alphabétisation ainsi que l’apprentissage aux troisième et quatrième âges. Élaborer sur la mémoire, sur les principales capacités cognitives, sur des pathologies communes dépassant le vieillissement normal et sur les moyens concrets à utiliser sur le plan cognitif nous ont aidée. Finalement, nous avons analysé la possibilité de l’apprentissage en groupe chez les aînés. Munie de ces informations, nous avons organisé avec un groupe restreint d’aînées autonomes du troisième et du quatrième âges, dix-sept rencontres régulières d’une heure trente chacune et un suivi de trois autres rencontres quelques mois plus tard. Nous en sommes arrivée aux conclusions suivantes : l’analphabétisme, entendu comme difficulté à lire et à écrire, existe chez les septuagénaires et les octogénaires mais leur résistance à manifester publiquement leurs besoins a empêché leur participation active et directe au projet. Leur présence discrète nous a amenée à accorder à l’alphabétisation un sens plus large que celui communément restreint à l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul. La démarche de recherche-action axée sur des changements concrets et fonctionnels paraît dynamisante auprès de ce groupe d’âge et favorise le partage des responsabilités tout en accentuant l’effet d’engagement. Les aînées participantes ont exprimé le besoin d’activités intellectuelles pour maintenir ou améliorer leurs capacités cognitives, le besoin d’échange de service entre les pairs leur permettant de devenir une personne-ressource dans leur champs de compétence, le besoin d’entretenir leur mémoire afin de conserver leur autonomie, le besoin d’information en gérontologie pour démystifier la vieillesse et le besoin d’apprendre le braille comme moyen préventif à une cécité éventuelle.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Charbonneau, Benoît
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché LC154 V25 1998. Comprend des réf. bibliogr. : p. [192]-196
Mots-clés libres: Alphabétisation; Aînés; Besoins; Apprentissage; Personnes âgées; Troisième âge; Quatrième âge; Andragogie; Éducation; Canada; Recherche-action
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 17 déc. 2012 13:56
Dernière modification: 04 févr. 2013 20:35
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/124

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt