Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Thérapie cognitivo-comportementale du trouble panique accompagné d'agoraphobie sévère

Ouellette-Rivard, Vicky (1999). Thérapie cognitivo-comportementale du trouble panique accompagné d'agoraphobie sévère. Essai. S.l., Université de Sherbrooke, Université du Québec à Hull, Département de psychoéducation et de psychologie, 112 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Cette étude a pour but d’évaluer l’efficacité du traitement cognitivo-comportemental du trouble panique auprès de gens dont l’agoraphobie est très sévère. L’échantillon est constitué de quatre adultes référés à la clinique spécialisée d’anxiété du Centre Hospitalier Pierre-Janet (CHPJ) par l’entremise de professionnels de la santé ou par l’entremise des médias de la région de l’Outaouais. Le devis de recherche préconisé comporte des niveaux de base multiples. Les instruments utilisés pour diagnostiquer le trouble panique avec agoraphobie consiste en le «Strutured Clinical Interview for DSM-IV». Le changement (nombre d’attaque de panique, appréhension et agoraphobie) s’observe à partir des mesures quotidiennes, soient les formulaires d’auto-enregistrement. Le protocole intra-participante à niveaux de base multiples illustre ce changement à travers le temps. Parmi les instruments de mesures supplémentaires utilisés afin d’évaluer l’efficacité de la thérapie cognitivo-comportementale on retrouve : le Questionnaire sur les pensées de peur, le Questionnaire sur les Sensations Physiologiques, l’Inventaire de Mobilité, version «seule et accompagnée», un test comportemental, le Questionnaire portant sur la Perception d’Efficacité Personnelle à Contrôler une Attaque de Panique, l’Inventaire d’Anxiété Situationnelle et de Trait d’Anxiété, l’Inventaire de Dépression de Beck. Deux périodes d’évaluation ont lieu durant la recherche : au pré-traitement ainsi qu’au post-traitement. L’intervention envisagée est de forme cognitivo-comportementale classique. Elle s’applique en fonction d’un guide de thérapie celui de Barlow et Cerny (1988). Cette intervention comporte deux composantes : la restructuration cognitive et l’exposition. Le nombre de semaines de thérapie varie de 21 à 28 (incluant la période de niveau de base) selon les besoins de chacun.

Type de document: Thèse (Essai)
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché RC535 O84 1999 Bibliothèque St-Jérôme RC 535 O84 1999. Comprend des réf. bibliogr. Cet essai a été réalisé à l'Université du Québec à Hull dans le cadre du programme de Maîtrise en psychoéducation de l'Université de Sherbrooke extensionné à l'Université du Québec à Hull
Mots-clés libres: Thérapie cognitivo-comportementale; Trouble panique; Agoraphobie; Psychothérapie; Thérapie; Traitement; Phobie; Peur; Troubles anxieux; Anxiété; Outaouais; Québec; Psychoéducation
Départements et école, unités de recherche et services: Psychoéducation
Date de dépôt: 17 déc. 2012 13:55
Dernière modification: 05 févr. 2013 14:15
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/140

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt