Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Les effets de trois caractéristiques de la situation d'écriture sur la performance orthographique et rédactionnelle de scripteurs de niveau secondaire

Simard, Madeleine (1999). Les effets de trois caractéristiques de la situation d'écriture sur la performance orthographique et rédactionnelle de scripteurs de niveau secondaire. Thèse. S.l., Université du Québec à Montréal, Université du Québec à Hull, Département des sciences de l'éducation, 368 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Les nombreuses critiques qu’as subies le milieu de l’enseignement à l’égard de la faible maîtrise du français écrit des étudiants de tous les niveaux scolaires et les échecs répétés des élèves rapportés par les médias ainsi que dans les rapports faisant état de leurs résultats aux épreuves du Ministère de l’enseignement supérieur et de la science (1993) ont suscité l’intérêt de cette recherche. Celle-ci porte précisément sur certaines caractéristiques des tâches d’écriture qui sont susceptibles d’avoir un impact sur la performance orthographique et rédactionnelle des élèves. En effet, si les élèves affichent des résultats insuffisants, il est important que la recherche s’intéresse aux facteurs pouvant expliquer les sources d’apparition de leurs erreurs. Cette recherche sur la production écrite peut avoir des retombées importantes sur l’enseignement et l’apprentissage de la production en faisant ressortir l’effet sur la performance du scripteur de certaines caractéristiques de la tâche d’écriture. Le cadre théorique de cette recherche découle des différentes disciplines dont relève l’enseignement-apprentissage de la langue maternelle. Les concepts nécessaires pour expliquer la démarche scientifique y ont été puisés. La recension des écrits a permis de relever différents facteurs explicatifs d’apparition des erreurs résultant d’études portant explicitement sur la vérification expérimentale de ces facteurs auprès de différents types de scripteurs. Ainsi, nous avons retenu trois facteurs pour lesquels la littérature est suffisamment abondante et qui sont susceptibles d’apporter des éléments de réponse à la problématique et l’écrit. Les trois facteurs retenus sont le type de texte, le domaine de connaissances et le plan (macrostructure textuelle). L’objectif de la recherche consistait à évaluer l’effet, sur la performance d’élèves de niveau secondaire, de trois caractéristiques de la tâche d’écriture correspondant aux trois facteurs que nous venons d’énumérer. Nos hypothèses de recherche postulaient que, plus la charge cognitive imposée par le poids des contraintes inhérentes à chacune des tâches d’écriture résultant de trois facteurs expérimentaux étaient élevée, plus le nombre d’erreurs dans les productions écrites serait élevé. Ces hypothèses prévoyaient que les résultats obtenus pour les productions écrites de type narratif seraient supérieurs à ceux des productions écrites de type argumentatif, que les résultats des production écrites rédigées à partir de domaines familiers seraient supérieurs à ceux des productions rédigées à partir de domaines non familiers et, finalement, que les résultats des productions écrites rédigées à l’aide d’un plan seraient supérieurs à ceux des productions rédigées sans l’aide d’un plan. Pour vérifier ces hypothèses, il a été proposé à un échantillon de trois cent trente-quatre scripteurs de niveau quatrième secondaire différentes tâches d’écriture dont les caractéristiques étaient contrôlées en fonction du type de texte (narratif et argumentatif), du domaine de connaissances (domaines familiers et non familiers) et du plan de texte (avec et sans plan). Les résultats obtenus par les élèves aux tâches de production écrite ne confirment qu’en partie les hypothèses formulées. En ce qui a trait à l’hypothèse portant sur la charge cognitive croissante des tâches d’écriture, on observe un effet significatif de la tâche sur la performance à l’écrit des scripteurs. Il se dégage des résultats que le type de texte a un effet significatif sur la performance du scripteur et que la familiarité du domaine de connaissances telle que nous l’avions déterminée a priori n’a pas d’effet significatif sur la performance. Toutefois, lorsqu’on tient compte de la perception de l’élève quant à la familiarité, ce facteur devient significatif. Finalement, on n’observe aucune différence significative entre les résultats des élèves ayant rédigé une production à l’aide d’un plan et ceux des élèves ayant rédigé une production sans l’aide d’un plan. Les résultats obtenus pour le facteur «type de texte» confirment les travaux antérieurs qui ont démontré l’effet significatif de ce facteur sur la production écrite. En ce qui concerne le facteur «domaine de connaissances», des recherches supplémentaires seront nécessaires afin d’évaluer l’incidence de ce facteur sur la production écrite. Quant au facteur «plan», nous croyons que le plan de type macrostructure textuelle proposé aux élèves n’était pas suffisamment précis pour lui être d’une quelconque utilité dans la rédaction de son texte. Il s’agissait, pour nous, d’un facteur à explorer étant donné que les travaux de recherche indiquent clairement l’importance de la planification dans le processus rédactionnel. Mais notre approche méthodologique ne permettait sans doute pas de détecter l’effet de ce facteur. D’autres recherches devront explorer à nouveau ce facteur en utilisant cette fois un plan de type macrostructure sémantique et en adoptant une approche méthodologique qualitative qui permet d’obtenir des données plus raffinées sur ce qui relève des processus eux-mêmes MOTS-CLÉS : tâche d’écriture, type de texte, familiarité des domaines de connaissances, plan, performance rédactionnelle, charge cognitive, complexité, recherche expérimentale, niveau secondaire.

Type de document: Thèse (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Boyer, Jean-Yves
Co-directeurs de mémoire/thèse: Deschênes, André-Jacques
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché PC2065 S556 1999 (en 2 volumes). Comprend des réf. bibliogr. : p. [227]-251. Ce thèse a été réalisé à l'Université du Québec à Montréal, en association avec l'Université du Québec à Hull.
Mots-clés libres: Écriture; Français écrit; Apprentissage; Performance rédactionnelle; Performance orthographique; Didactique; Rédaction; Enseignement secondaire; Éducation; Québec; Recherche expérimentale
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 17 déc. 2012 13:54
Dernière modification: 23 oct. 2015 13:17
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/143

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt