Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'intervention de quartier en Outaouais : le cas du secteur Jean-Dallaire/Front

Dion, Mario (2002). L'intervention de quartier en Outaouais : le cas du secteur Jean-Dallaire/Front. Mémoire. S.l., Université du Québec en Outaouais, Département de travail social, 203 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Cette recherche en travail social vise à analyser qualitativement l’intervention de quartier dans le secteur Jean-Dallaire/Front à Hull. Face à l’appauvrissement, le marché du travail crée de plus en plus de personnes aptes au travail qui deviennent des «inutiles». Par ces programmes, l’État sectorialise les problèmes. L’intervention de quartier se veut une réponse à l’appauvrissement des quartiers exclus économiquement, socialement et politiquement. À l’exemple d’autres expériences de quartier, celle de l’Outaouais se présente comme un processus d’intervention communautaire, participatif et multidimentionnel. La question de recherche était de savoir si, effectivement, cette intervention pouvait être une intervention novatrice dans la lutte à l’appauvrissement. Pour ce faire, nous avons opté pour une étude de cas de type exploratoire et descriptif. Nous avons utilisé trois techniques de collecte de données : l’observation directe, l’examen des documents d’archives et des entrevues avec des intervenants, des participants du quartier et des non-participants. Pour analyser nos données, nous avons utilisé l’analyse de contenu de type thématique. Des indicateurs opérationnels nous permettant de mesurer le processus d’intervention de quartier ont été sélectionnés à partir du cadre théorique de l’étude. De l’analyse chronologique, nous dégageons trois phases d’intervention dans l’évolution de cette pratique en émergence : une phase exploratoire, une phase d’appropriation et une phase de relative autonomie. De l’analyse thématique, nous observons les rôles du Comité des résidents, des institutions et des organismes communautaires et de leur rapport entre eux. De l’analyse des propos de groupes d’informateurs, nous interprétons le processus d’intervention de quartier selon les perceptions différentes. Les besoins identifiés par les informateurs s’enracinent dans un contexte de précarité économique et de dépendance étatique. Les approches individuelles et curatives (unidimentionnelles) créent de la passivité. L’intervention de quartier mise sur le potentiel des personnes pour créer la participation. Cette participation permet aux personnes l’acquisition d’un pouvoir d’agir (empowerment). L’exercice du pouvoir d’agir crée un sentiment de responsabilité à l’égard de sa propre vie ou du quartier. Se sentir responsable aiderait à la création de liens sociaux et à l’appartenance à un milieu. Cette dynamique de mobilisation permet au Comité des résidents de jouer un rôle d’intermédiaire entre les familles et les institutions, d’une part, et les organismes communautaires, d’autre part. En développant des liens avec les mouvements sociaux et des institutions, le Comité des résidents garantit l’ouverture nécessaire à l’épanouissement de la citoyenneté. Malgré des changements par rapport à certaines conditions de vie, l’intervention n’a rien changé aux conditions de vie économique. De plus, l’intervention n’a pas transformé les structures locales et sociales de pouvoir. Finalement, le processus démocratique autonome peut devenir une condition du renouvellement de la démocratie locale.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Assogba, Yao
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HV4049.5 Q8 D56 2002 Comprend des réf. bibliogr. : p. [196]-201.
Mots-clés libres: Appauvrissement; Pauvreté; Pauvres; Intervention de quartier; Organismes communautaires; Citoyenneté; Outaouais; Québec; Recherche qualitative; Travail social
Départements et école, unités de recherche et services: Travail social
Date de dépôt: 12 déc. 2012 18:31
Dernière modification: 28 janv. 2013 16:52
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/195

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt