Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Les facteurs influençant la participation à des groupes d'entraide destinés aux familles des personnes présentant des troubles mentaux : le cas de l'apogée

Petit, André (2002). Les facteurs influençant la participation à des groupes d'entraide destinés aux familles des personnes présentant des troubles mentaux : le cas de l'apogée. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de travail social, 148 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Les troubles mentaux sévères et persistants comme la schizophrénie, la maladie bipolaire et la dépression sévère n’affectent pas que des individus isolés : ils ont aussi des conséquences sur les familles (parents, conjoints, enfants). Parmi les moyens de soutien offerts, l’entraide est devenue un des moyens privilégiés pour les familles. L’Apogée est une association de parents et de proches de la personne atteinte de problèmes de santé mentale sévères et persistants qui répond aux besoins de soutien des familles touchées par la maladie mentale, entre autres en organisant des groupes d’entraide. L’utilité potentielle des groupes d’entraide en santé mentale n’est plus à démontrer. La recherche porte sur les facteurs influençant la participation aux groupes d’entraide à l’Apogée. On référera à des catégories comme facteurs internes et comme facteurs externes. Les facteurs internes sont les éléments que l’organisation contrôle directement ou indirectement. Les facteurs externes sont ceux rattachés aux caractéristiques des membres de l’Apogée ou ceux rattachés à des situations qu’ils vivent en rapport avec le problème de santé mentale. L’étude a été réalisée à partir d’un échantillon de milieu de type institutionnel. Des données quantitatives ont été recueillies à partir d’un questionnaire et des données qualitatives lors d’entrevues avec des membres de l’Apogée, des membre du personnel et une bénévole ainsi que par une analyse documentaire de diverses publications de l’Apogée. À l’analyse, les facteurs internes semblent avoir une influence plus grande que les facteurs externes dans le processus amenant des personnes à participer aux groupes d’entraide. La recherche a aussi fait surgir une nouvelle hypothèse concernant l’utilité potentielle des groupes d’entraide pour des personnes qui n’y participent pas. Finalement, nous soulevons différentes pistes d’action concernant la place de l’entraide au sein de l’organisme, l’information, les fonctions de l’entraide, le maintien de la qualité des services et l’homogénéité des groupes et le cheminement favorisé vers l’entraide.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Fréchette, Lucie
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché RC466 P48 2002 Comprend des réf. bibliogr. : p. 122-125.
Mots-clés libres: Groupes d’entraide; Maladies mentales; Troubles mentaux; Famille; Soutien; Support; Apogée; Outaouais; Québec; Travail social
Départements et école, unités de recherche et services: Travail social
Date de dépôt: 12 déc. 2012 18:26
Dernière modification: 29 janv. 2013 18:36
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/201

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt