Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Le mentorat comme soutien à des nouveaux enseignants au secondaire

Roy, Odile (2002). Le mentorat comme soutien à des nouveaux enseignants au secondaire. Mémoire. Hull, Université du Québec à Hull, Département des sciences de l'éducation, 155 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Le but de cette présente recherche est de mettre en place un accompagnement professionnel auprès de nouveaux enseignants au secondaire afin de faciliter leur entrée dans la carrière. Nous avons privilégié le mentorat comme forme de soutien, lequel se définit comme une aide offerte par un enseignant expérimenté à l’endroit d’un novice. De plus, nous souhaitons vérifier les effets d’une telle mesure de soutien sur l’insertion professionnelle des nouveaux enseignants ainsi que des divers apprentissages réalisés au cours de la relation mentorale, auprès de l’enseignant expérimenté, le mentor et du nouvel enseignant, le mentoré. Trois grands concepts-clés soutiennent le discours tout au long de ce travail. Il s’agit du développement professionnel de l’enseignant, l’insertion professionnelle du nouvel enseignant et le mentorat comme soutien en début de carrière. Nous avons choisi de faire une recherche-action appuyée par des instruments de recherche qualitative. Le choix de cette forme de recherche est guidé par l’importance accordée à la participation des gens du milieu, soient les enseignants et la direction de l’école. Nous optons pour le modèle de Lavoie, Marquis et Laurin (1996) pour articuler la recherche-action. Dans la première phase de la recherche-action, soit la planification, le groupe de travail (sept enseignantes et deux directions) avec la chercheure jettent les bases d’une structure de mentorat dans le milieu. Dans la deuxième phase, celle de la réalisation, quatre nouveaux enseignants (les mentorés) et quatre enseignants expérimentés (les mentors) ont acccepté de vivre une relation mentorale pour l’année scolaire. Nous avons cueilli des données auprès des mentors et des mentorés par entrevues et le modèle de Paillé sur la théorie enracinée a servi de guide dans l’analyse de ces données. Les résultats obtenus montrent que le mentorat implanté dans le milieu a facilité l’entrée dans la carrière des nouveaux enseignants répondants. Le mentorat a eu pour effet chez le nouvel enseignant, de faire apparaître des sentiments de sécurité, d’assurance et de confiance en soi, il a favorisé une intégration plus rapide au nouveau milieu de travail, a permis de se sentir à l’aise pour demander de l’aide et il l’a mis en présence de modèles dans la profession. Les entrevues de nouveaux enseignants font état d’apprentissages au plan pédagogique, organisationnel, personnel et social. La gestion de classe et le fonctionnement de l’école ont constitué les deux plus importants apprentissages réalisés par les nouveaux enseignants, besoins exprimés également dans la littérature. Les mentors ont trouvé dans le mentorat une valorisation dans leur travail d’enseignant et ils ont pris conscience de l’urgence de mettre en place des mesures de soutien ainsi que la nécessité de transmettre leurs savoirs d’expérience.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Savoie-Zajc, Lorraine
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché LB2844.1 N4 R69.2002 Comprend des réf. bibliogr. : p. 148-155.
Mots-clés libres: Mentorat; Mentor; Insertion professionnelle; Nouveaux enseignants; Enseignement secondaire; Recherche-action; Éducation
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 12 déc. 2012 18:28
Dernière modification: 28 janv. 2013 20:31
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/205

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt