Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Incompréhensions interculturelles lors d'interventions auprès de familles immigrantes en contexte de protection de la jeunesse

Blackburn, Josée (2003). Incompréhensions interculturelles lors d'interventions auprès de familles immigrantes en contexte de protection de la jeunesse. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de travail social, 153 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Depuis une quinzaine d’années, les travailleurs en protection de la jeunesse en Ontario, dans le cadre de la Loi sur les Services à l’Enfance et à la Famille, comme ailleurs au Canada, doivent desservir une clientèle ethnoculturelle de plus en plus importante et de plus en plus diversifiée (Bertot & Jacob, 1991; Jacob, 1993 & 2001; Callahan, 1993; Phillips, 1995; Legault, 2000). Dans ce contexte, les intervenants sociaux oeuvrant auprès de ces populations doivent non seulement comprendre la complexité des différences culturelles mais aussi effectuer des ajustements à l’égard autant de leur conception et de leur vision du phénomène que des approches d’intervention sociale qu’ils jugent appropriées. Le but principal de la présente recherche est d’examiner de plus près les incompréhensions interculturelles lors d’évaluations de signalements auprès de familles immigrantes dans un contexte de protection de la jeunesse. Plus spécifiquement, il est question d’identifier les incompréhensions interculturelles perçues et vécues par les intervenants et liées aux différences culturelles lors d’interventions en contexte d’autorité. Cette recherche va également explorer les représentations sociales et les conceptions des modèles socio-culturels auxquels se réfèrent implicitement ou explicitement les intervenants à l’accueil à la Société de l’Aide à l’Enfance (SAE) d’Ottawa ainsi que leur impact dans la façon d’appréhender les incompréhensions interculturelles. Les résultats ont pu démontrer que les incompréhensions interculturelles sont incontournables lors de la rencontre de deux système psychosociaux, soit celui des intervenants et celui des familles. De plus, la façon d’appréhender les incompréhensions interculturelles. Les résultats ont pu démontrer que les incompréhensions interculturelles sont incontournables lors de la rencontre de deux systèmes psychosociaux, soit celui des intervenants et celui des familles. De plus, la façon d’appréhender les incompréhensions interculturelles diffère selon les modèles socio-culturels implicites préconisés par les intervenants. Enfin, à la lumière des résultats observables, il est question d’identifier certaines pistes de réflexion et de proposer quelques recommandations pour la recherche ainsi que pour la pratique en travail social auprès des familles en contexte ethnoculturel.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Suissa, Amnon J.
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lacroix, Luc
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HV4013 C3 B53.2003. Comprend des réf. bibliogr. : p. 138-141
Mots-clés libres: Protection de la jeunesse; Familles immigrantes; Services sociaux; Immigrants; Immigration; Ethnoculturel; Ethnique; Interculturel; Canada; Travail social; Recherche qualitative
Départements et école, unités de recherche et services: Travail social
Date de dépôt: 12 déc. 2012 18:24
Dernière modification: 01 mars 2013 21:07
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/211

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt