Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La contribution des maisons de jeunes de l'Outaouais urbain à la prévention des difficultés d'insertion socioprofessionnelle chez les jeunes

Sénéchal, Julie (2003). La contribution des maisons de jeunes de l'Outaouais urbain à la prévention des difficultés d'insertion socioprofessionnelle chez les jeunes. Mémoire. S.l., Université du Québec en Outaouais, Département de travail social, 197 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Les dispositifs traditionnels de socialisation, soit la famille et l’école, ne sont plus toujours en mesure de répondre aux besoins des jeunes et ainsi leur permettre d’évoluer dans un contexte favorable au développement des éléments qui leur permettront de s’insérer socialement et professionnellement. La recherche que nous menons vise à étudier s’il existe des dispositifs en mesure de pallier à cette lacune. En d’autres mots, nous voulons connaître la contribution des maisons de jeunes (MDJ) à la prévention des difficultés d’insertion socioprofessionnelle chez les jeunes. Les objectifs principaux de notre recherche sont donc 1) de vérifier si l’insertion socioprofessionnelle est une préoccupation que l’on retrouve dans les maisons de jeunes et 2) de vérifier la nature de la contribution des maisons de jeunes à la prévention des difficultés d’insertion socioprofessionnelle. Considérant que notre objectif général est de nature exploratoire, nous utilisons une méthode de recherche à dominante qualitative. Lors de la première étape de notre recherche sur le terrain, nous avons examiné les documents internes de six (6) maisons de jeunes de l’Outaouais urbain afin de vérifier lesquels de ces organismes démontraient une préoccupation pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Les résultats de cette partie de la recherche sont présentés sous forme de fiches signalétiques pour chacune des maisons de jeunes étudiées. La deuxième partie de notre mémoire est l’étude de cas d’une maison de jeunes, L’Avenue des jeunes, qui présente une préoccupation particulière pour la prévention des difficultés d’insertion chez les jeunes. À partir de notre cadre théorique, lequel a été construit sur les théories de prévention et les théories de l’insertion, nous avons démontré que plusieurs maisons de jeunes, et plus particulièrement l’Avenue des jeunes, présentent une préoccupation pour la prévention des difficultés d’insertion chez les jeunes. En fait, la mission des maisons de jeunes est, dans la majorité des cas, d’intervenir en prévention et en promotion. Les maisons de jeunes interviennent auprès des jeunes sans cibler de problématiques à prévenir, ni à faire de la promotion au plan d’un élément particulier favorisant une bonne qualité de vie. Cependant, les facteurs de risque et de protection sont les mêmes pour les difficultés d’insertion socioprofessionnelles que pour une multitude d’autres problématiques. En intervenant dans une perspective de prévention et de promotion «élargie», les maisons de jeunes contribuent à la prévention de difficultés d’insertion socioprofessionnelle. Cependant, cette contribution n’est pas nécessairement reconnue, ni par les acteurs des maisons de jeunes eux-mêmes, ni par leurs partenaires.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Fréchette, Lucie
Co-directeurs de mémoire/thèse: Assogba, Yao
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HV1441 O88 S45 2003 Comprend des réf. bibliogr. : p. 190-195.
Mots-clés libres: Insertion professionnelle; Jeunes; Jeunesse; Difficultés; Prévention; Promotion; Maisons de jeunes; Outaouais; Travail social; Recherche qualitative
Départements et école, unités de recherche et services: Travail social
Date de dépôt: 12 déc. 2012 18:17
Dernière modification: 28 janv. 2013 19:42
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/228

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt