Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Étude de faisabilité d'intégration entre les technologies sans fil de relais sous-réseau (SNR) et de l'IEEE 802.11B

Ouellet, Bruno (2004). Étude de faisabilité d'intégration entre les technologies sans fil de relais sous-réseau (SNR) et de l'IEEE 802.11B. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département d'informatique et d'ingénierie, 162 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Dans ce travail, nous vérifions la faisabilité d’intégrer deux technologies de pointe de réseau sans fil afin de développer un nouveau modèle hybride de nœud ad hoc, à bonds multiples et hautement efficace qui vise à résoudre ou à améliorer quelques problèmes opérationnels liés à certaines technologies de réseau sans fil. La première technologie de pointe incluse au sein de ce nouveau design hybride est la technologie de Relais Sous-Réseau (SNR), qui est une technologie réseau IP ad hoc, auto-formée, auto-configurable, pleinement distribuée et à bonds multiples. La deuxième technologie intégrée fut la norme IEEE 802.11b qui fut choisie suite à une étude approfondie des diverses normes mondiales de réseau sans fil. Le protocole hybride ainsi obtenu peut être utilisé pour rencontrer les besoins civils et militaires existant qui ne peuvent être remplis par les solutions courantes basées sur la norme IEEE 802.11. Trois approches d’intégration sont identifiées, évaluées et comparées. Seules deux approches sont retenues. Il s’agit de celles impliquant une juxtaposition de la pleine version du protocole SNR au-dessus des couches protocolaires de IEEE 802.11b. Étant donné qu’une de ces deux approches représente une variante de l’autre et que ses performances peuvent être déduites de celle-ci, seule la deuxième approche, constituée du protocole SNR au-dessus de la norme complète de 802.11b, fera l’objet de travaux de simulation. Un modèle OpNet du nœud hybride choisi est donc créé et validé. Différents scénarios sont évalués afin de vérifier les performances de ce nouveau protocole hybride. Les résultats obtenus indiquent que le nouveau protocole hybride offre une efficacité d’au moins 20% supérieure au nœud sans fil couramment formé d’OLSR au dessus de IEEE 802.11b et ce à un débit de 11 Mbps. Les résultats à des débits moindres sont aussi présentés et discutés. En plus, contrairement à un réseau 802.11 pur, il est prouvé que la performance ne se dégrade pas lorsque des nœuds additionnels se joignent au réseau. Le nouveau protocole hybride règle aussi le problème notoire du nœud caché de 802.11 et limite grandement celui du nœud exposé des réseaux ad hoc.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Talbi, Larbi
Co-directeurs de mémoire/thèse: Nourry, Gérard
Informations complémentaires: Bibliothèque L.-Brault TK5105.78 O94.2004. Comprend des réf. bibliogr. : p. 158-162
Mots-clés libres: Réseau sans fil; WLAN; Technologie de Relais; Sous-Réseau; Protocole SNR; Subnetwork Relay Technology; Norme IEEE 802.11B; OpNet; Noeud hybride; Protocole hybdride
Départements et école, unités de recherche et services: Informatique et ingénierie
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:25
Dernière modification: 30 juill. 2013 12:44
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/246

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt