Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Le profil d'un groupe d'adolescents agresseurs sexuels comparé à celui d'un groupe d'adolescents n'ayant commis aucune agression sexuelle

Pagé, Caroline Anne (2004). Le profil d'un groupe d'adolescents agresseurs sexuels comparé à celui d'un groupe d'adolescents n'ayant commis aucune agression sexuelle. Mémoire. S.l., Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 138 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Notre objectif principale est donc ici d’établir les différences psychosociales et psychologiques entre un groupe clinique d’adolescents agresseurs sexuels (AAS) francophones et un groupe contrôle d’adolescents (AN) n’ayant commis aucune agression sexuelle. Les hypothèses de recherche proposées stipulent que les adolescents agresseurs sexuels présentent une quantité considérable de carences psychologiques, comportementales et sociales, contrairement aux adolescents qui n’ont jamais commis d’agression sexuelle. Il semble que les agresseurs ont plus spécifiquement : 1) des symptômes traumatiques plus élevés; 2) des sentiments de solitude et d’isolement au stress; 4) des déficits d’habiletés sociales et de relations interpersonnelles; 5) certains inconforts face à la sexualité; et 6) des connaissances lacunaires des gestes qu’ils ont commis. Pour réaliser notre étude, nous avons rencontré un total de 100 ASS et 100 AN de 12 à 17 ans dans les régions de l’Outaouais, de la Montérégie, de la Mauricie et de Lanaudière. Nous avons recueilli l’information avec des instruments de mesure strandardisés traduits en langue française. Les résultats montrent que les adolescents agresseurs n’ont pas plus de symptômes traumatiques, qu’ils ne sont pas plus isolés ou solitaires et qu’ils n’ont pas moins de difficultés à interagir dans différents contextes sociaux liés à la sexualité que les autres adolescents. Ils ont aussi autant de connaissances en sexualité. Nos résultats démontrent aussi que les agresseurs ont une meilleure connaissance du cycle de l’agression sexuelle que les adolescents normaux. Il y a également des différences significatives entre les groupes. Les adolescents dits normaux ont une attitude plus libérale en sexualité que n’en ont les jeunes agresseurs. Les résultats diffèrent aussi pour ce qui est des habiletés sociales et des stratégies inadéquates d’adaptation au stress, incluant l’utilisation de réponses agressives, sexuelles ou émotionnelles. NOTE: Extrait du résumé, élaboré par la bibliothèque.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché RC556 P34.2004 Bibliothèque St-Jérôme RC 556 P34 2004. Comprend des réf. bibliogr. : p. 85-93
Mots-clés libres: Adolescent; Agresseur sexuel; Jeune; Agression sexuelle; Délits sexuels; Abus sexuel; Profil psychosocial; Déviance; Psychoéducation
Départements et école, unités de recherche et services: Psychoéducation
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:26
Dernière modification: 04 mars 2013 19:48
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/247

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt