Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'économie populaire solidaire, outil de reconstruction de la paix : le cas du Chili

Brassard-Duperré, Marie-Ève (2005). L'économie populaire solidaire, outil de reconstruction de la paix : le cas du Chili. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 211 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

En 1973, le Chili vit un grand bouleversement : un Coup d’État militaire met fin à une longue tradition démocratique. Le pays entre d’un seul coup dans une période caractérisée par la violence et la répression. Presque au même moment, la Junte impose un nouveau système économique ultra-libéral qui aura comme conséquence l’exclusion du marché du travail de milliers de travailleurs. Dans ce contexte, non seulement la pauvreté gagne du terrain, mais elle s’installe dans un climat social où la société civile est très affaiblie à cause de la répression. Pourtant, bien vite, dans le but de contrer les effets de la pauvreté et pour générer des revenus, des gens se regroupent pour former des petites initiatives économiques. C’est ici que l’économie populaire solidaire prend toute son importance. Bien que ce phénomène n’est pas exclusif à la période de la dictature, il s’est beaucoup répandu pendant ces années. Si certains auteurs voient l’économie populaire exclusivement comme un moyen de survie économique, d’autres reconnaissent également sa capacité à rassembler les gens, à leur donner l’opportunité de s’insérer dans la société et de s’initier aux pratiques de la citoyenneté et de participation politique locale. L’objectif de cette recherche est donc de savoir si cette économie populaire solidaire, à cause de ses capacité, a pu favoriser le retour de la paix sociale au Chili. L’étude repose sur cinq (5) études de cas de petites entreprises populaires chiliennes. Nous avons examiné le parcours de chacune depuis leur création, les appuis qu’elles ont reçu au cours de leur histoire. Trois thèmes ont été étudiés en profondeur afin de mesurer l’impact des organisations économiques populaires (OÉP) sur les travailleurs des entreprises, leur famille, la communauté locale et au niveau national : l’intégration économique, la participation politique et l’insertion sociale. Nous avons découvert que l’économie populaire vécue au Chili à partir des années 1980 a eu des retombées économiques certaines pour les travailleurs et leurs familles. Cependant, le retour à la démocratie, à cause du retrait des appuis de la coopération internationale a beaucoup affaibli les entreprises populaires. Le grand défi actuel est de consolider les entreprises populaires. L’économie populaire a aussi joué un rôle important au plan politique en contribuant à la formation de dirigeants communautaires et en permettant la participation démocratique au niveau local. Finalement, au plain social, la participation à des OÉP a été un excellent outil d’insertion sociale des femmes de quartiers populaires.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Favreau, Louis
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HM548 B73.2005 Comprend des réf. bibliogr.: p. 204-211.
Mots-clés libres: Économie populaire; Paix sociale; Démocratie; Développement local; Organisation communautaire; Organisation économique populaire; Chili
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:23
Dernière modification: 23 janv. 2013 19:26
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/261

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt