Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Police communautaire et organisation communautaire en travail social

Lafontaine, Sylvie (2005). Police communautaire et organisation communautaire en travail social. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de travail social, 160 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

La recherche qui suit, traite du modèle communautaire d’intervention policière, des principes qui guident en regard des grands principes qui guident l’organisation communautaire en travail social. Une fois la question de la police de proximité abordée en tant que modèle de police professionnelle communautaire et de l’organisation communautaire dans le champ du travail social en CLSC, nous examinons ces deux modes d’intervention dans ce qu’ils ont de comparable sur le plan des stratégies et approches. Le modèle développé en CLSC semble celui qui se rapproche le plus du modèle d’intervention communautaire dans sa forme institutionnalisée et de ce fait, est le plus rapproché de cette institution qu’est la police, ce qui a largement contribué à faire du modèle de services communautaires développé en CLSC le schéma de référence le plus adéquat aux fins de la présente recherche. La vision du RQIIAC et les écrits de Doucet et Favreau (1994) qui traitent de l’organisation communautaire au Québec ainsi que les écrits du ministère de la Sécurité publique, de Normandeau (1998) et Beauchesne (2001) nous ont permis de caractériser largement les modèles. Ainsi, nous procédons dans ce mémoire par une étude comparative sur trois plans : 1. Entre le modèle de police traditionnelle et le modèle de police professionnelle communautaire, dans le but de mieux saisir les particularités de la seconde; 2. Entre le modèle de police professionnelle communautaire tel que décrit par le ministère de la Sécurité publique dans sa politique Vers une police plus communautaire et le modèle de police de proximité de la sûreté du Québec; 3. entre le modèle de police de proximité et le modèle d’organisation communautaire en CLSC. Le district de l’Outaouais, considéré comme l’idéal-type, a été choisi comme cible pour notre recherche. Selon la technique d’échantillonnage typique, les informateurs (au nombre de 6) ont été retenus en raison de leur titre d’emploi et de leur tôle au sein de l’organisation. Le croisement des données nous permet d’avancer que se sont plutôt dans leurs orientations stratégiques (partenariat, concertation, implication du citoyen, intervention globale) que les deux modèles sont comparables. Le croisement des donnés laisse aussi voir rapidement des différences entre les modèles étudiés. Les valeurs que porte chacun des modèles sont définies par la nature même des interventions qui sont ciblées. L’un porte des valeurs de démocratie, de justice et d’équité, soit des valeurs associées de très près aux relations humaines et sociales alors que l’autre porte des valeurs d’ordre public et de responsabilité en matière de sécurité publique.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Boucher, Jacques L.
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HV7936 C83 L34.2005 Comprend des réf. bibliogr. : p. 154-158.
Mots-clés libres: Organisation communautaire; Police professionnelle communautaire; Prévention; Partenariat; Contrôle social; Modèle; Police de proximité; Sécurité publique; Travail social; CLSC; Québec; Outaouais
Départements et école, unités de recherche et services: Travail social
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:20
Dernière modification: 15 mai 2013 19:05
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/267

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt