Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Expérimentation d'un atelier pour développer la pensée critique chez des étudiantes du baccalauréat en sciences infirmières dans le contexte d'un cours de santé mentale

Therrien, Dominique (2005). Expérimentation d'un atelier pour développer la pensée critique chez des étudiantes du baccalauréat en sciences infirmières dans le contexte d'un cours de santé mentale. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences infirmières, 186 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Étant donné la présence fréquente d’idées suicidaires chez la clientèle soignée, le travail d’évaluation clinique effectué par l’infirmière en psychiatrie est complexe laisse peu de place aux erreurs de jugement. Dans le cadre du cours « Expérience de santé : personnes présentant des problèmes de santé mentale », offert par le département des sciences infirmières à la session d’hiver 2004, soixante-douze étudiantes ont participé à une intervention visant à développer deux habiletés de pensée critique spécifiques : juger de la crédibilité d’une source (personnes dans l’environnement de soins) et déterminer la pertinence des rapports d’observation (éléments contenus au dossier de l’usager). Ces novices dans le domaine de la santé mentale ne font pas preuve d’une pensée critique dense lorsqu’elles évaluent une histoire de cas introduisant un client souffrant d’anxiété. Très peu d’entre elles ont le réflexe de consulter le dossier de l’usager et leurs collègues de travail plus expérimentées. La moitié des participantes a donc été exposées à un ou deux ateliers de développement de la pensée critique créés par Therrien. (2003). Les résultats comparatifs démontrent que le groupe exposé à au moins un atelier intègre d’avantage la consultation des rapports d’observation et des sources d’information pour procéder à l’évaluation clinique. Ainsi, les deux habiletés de pensée critique enseignées par une approche cognitive en contexte semblent favoriser le développement d’un raisonnement clinique utile à un exercice infirmier empreint de prudence. Il semble donc possible de rehausser le niveau de raisonnement clinique de l’étudiante novice qui s’apprête à faire un stage en santé mentale par l’intermédiaire d’ateliers axés sur le développement de la pensée critique.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Dolbec, André
Co-directeurs de mémoire/thèse: Dumas, Louise
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché RT84.5 T447.2005 Bibliothèque St-Jérôme RT 84 .5 T447 .2005 Comprend des réf. Bibliogr. : p. 135-138.
Mots-clés libres: Pensée critique; Développement; Soins infirmiers; Enseignement supérieur; Santé mentale; Évaluation clinique; Raisonnement clinique; Étudiante; Étudiant; Jugement; Résolution de problèmes
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences infirmières
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:19
Dernière modification: 23 janv. 2013 20:33
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/279

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt