Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Les pratiques de réinsertion professionnelle suite às une invalidité pour problème de santé mentale lié au travail : le cas d'une institution financière canadienne

Lavoie, Josée (2006). Les pratiques de réinsertion professionnelle suite às une invalidité pour problème de santé mentale lié au travail : le cas d'une institution financière canadienne. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de relations industrielles, 253 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

L’état des connaissances sur la réinsertion professionnelle en matière de santé mentale liée au travail n’en est qu’à ses débuts. Actuellement, les recherches scientifiques ont plutôt porté sur la prévention des arrêts de travail, ou l’aide à la réinsertion suite à une invalidité physique, où l’espace de travail doit être modifié. Le but visé par la recherche était l’étude, dans une entreprise financière canadienne, des pratiques de gestion pour faciliter la réinsertion professionnelle à la suite d’une invalidité en raison d’un problème de santé mentale lié au travail (stress, épuisement professionnel, dépression, troubles de l’adaptation). La question qui s’est posée porte sur l’efficacité des pratiques actuellement en place par l’entreprise, et sur la possibilité de rendre les pratiques vraiment efficaces. Un total de 28 entrevues ont été menées, en français, auprès de 21 employés ayant vécu une période d’invalidité, 5 gestionnaires, un représentant des ressources humaines et un représentant de l’administrateur du régime d’invalidité afin de décrire les pratiques ainsi que leur pertinence et leur efficacité, telle que perçues par les différents acteurs. Les entrevues ont été enregistrées, transcrites et codées grâce au logiciel N’Vivo et analysées à partir du modèle de la théorie ancrée développé par Glasser et Strauss. L’analyse des résultats a permis d’identifier et de décrire les pratiques organisationnelles suivantes : le retour progressif en temps et en charge de travail, la référence au Programme d’aide aux employés, les contacts et les suivie réguliers entre gestionnaires et employés, et la gestion administrative du dossier de l’employé par le gestionnaire, les ressources humaines, l’administrateur du régime d’invalidité et les professionnels de la santé. Les principales stratégies individuelles des employés comprennent la prise en charge de leur santé psychologique et physique par des professionnels de la santé, un réajustement de l’équilibre entre le travail et la vie personnelle, et dans certains cas, la rétrogradation ou le changement d’emploi. La perception des acteurs relativement à la pertinence et à l’efficacité des pratiques a permis de dénoter une sous-utilisation du Programme d’aide aux employés, un financement de l’aide psychologique jugé insuffisant, une perception négative du rôle de l’assureur et une méconnaissance des rôles et des responsabilités de chacun. En conclusion, l’étude souligne l’importance de clarifier les rôles et d’améliorer la communication des pratiques et des ressources d’aide disponible.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Côté, Lucie
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HF5548.8 L386.2006 Comprend des réf. bibliogr. : p. 214-224.
Mots-clés libres: Réinsertion professionnelle; Employé; Retour sur le marché du travail; Arrêt de travail; Santé mentale; Maladie mentale; Troubles mentaux; Dépression; Stress lié au travail; Invalidité; Gestion des ressources humaines; Canada
Départements et école, unités de recherche et services: Relations industrielles
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:08
Dernière modification: 23 janv. 2013 21:54
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/315

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt