Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Les gouvernements municipaux ruraux et leur potentiel de développement de la communauté : étude de cas de cinq municipalités dans la MRC du Témiscamingue

Gagné, Martin (2007). Les gouvernements municipaux ruraux et leur potentiel de développement de la communauté : étude de cas de cinq municipalités dans la MRC du Témiscamingue. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 196 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Le monde rural est en pleine mutation. Ces milieux sont confrontés à l’obligation de diversifier leur économie. Parmi les acteurs ruraux, les élus municipaux sont appelés à jouer un rôle dans le développement présent et futur de leur communauté. Ce document se penche sur les gouvernements municipaux ruraux en zone périphérique et leur potentiel de développement de la communauté. Si aux États-Unis ou au Canada, des milieux urbains se développent grâce à l’intervention politique locale qu’en est-il des milieux ruraux dans les régions périphériques? Est-ce que les gouvernements locaux de ces communautés sont aptes à contribuer significativement au développement local? Les théories américaines en études urbaines proposent deux grandes approches pour comprendre le rôle des municipalités dans le développement urbain : l’approche dite de la machine de croissance qui opte pour la croissance économique dominée par le secteur privé et l’approche dite des régimes urbains qui s’oriente vers un développement plus durable. Le but de ce mémoire est de vérifier si le régime urbain comme une approche politique du développement local en milieu urbain, est applicable aux milieux ruraux afin d’augmenter leur potentiel de développement. Notre hypothèse de recherche est que devant la faible capacité financière des municipalités à stimuler leur développement économique et devant la faiblesse du secteur privé local, les gouvernements municipaux de ces collectivités rurales en zone périphérique, auraient recours à une approche des régimes urbains, travaillant en partenariat avec une agence de développement pour stimuler le développement de leur municipalité. Pour les fins de l’analyse, nous nous penchons sur le cas de cinq municipalités rurales en zone périphérique. Ces dernières, se situent dans la municipalité du Témiscamingue. Afin de consolider les chances de développement, elle travaille avec la Société de développement du Témiscamingue, seule société de développement présente sur ce territoire. Cette étude démontrera comment l’approche politique du développement local en régime urbain peut fonctionner en contexte rural périphérique en procédant à quelques adaptations. En nous inspirant des travaux de D.L. Improscio (2003) et de O.J. Anderseen (2004), vous verrez que la notion de partenariat offre des bases plus stables au régime. Qui plus est, que le secteur privé n’est pas le seul groupe qui pouvant offrir un potentiel de développement à ces communautés alors qu’un partenariat de nature progressiste se met en place entre les municipalités locales et la Société de développement du Témiscamingue.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Chiasson, Guy
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HN 49 C6 G34 2007 Comprend des réf. bibliogr. : p. 160-167.
Mots-clés libres: Développement durable; Administration municipale; Développement communautaire urbain; Québec; Témiscamingue; Notre-Dame-du-Nord; Fugèreville; Moffet; Remigny
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:08
Dernière modification: 23 janv. 2013 21:44
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/329

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt