Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La contribution du commerce équitable au développement local au Burkina Faso : les cas de l'Union fruitière et maraîchère du Burkina Faso et du Cercle des sécheurs

McSween, Nathalie (2007). La contribution du commerce équitable au développement local au Burkina Faso : les cas de l'Union fruitière et maraîchère du Burkina Faso et du Cercle des sécheurs. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Cette recherche avait pour objectif d’étudier au Burkina Faso la contribution du commerce équitable au développement local. Dans ce mémoire, nous avons défini le développement local comme ayant quatre composantes, soit les composantes économique, sociale, environnementale et politique. Afin d’étudier la contribution de la pratique du commerce équitable au développement, nous avons effectué deux études de cas d’organisations fédératives inscrites dans le commerce équitable : 1) l’Union fruitière et maraîchère du Burkina Faso (UFMB), qui vend des mangues fraîches dans la filière certifiée du commerce équitable été; 2) le Cercle des sécheurs (CDS), qui vend des manques séchées dans la filière intégrée du commerce équitable. Nous avons rencontré plusieurs groupements membres de ces fédérations, assisté à quelques réunions et effectué plus d’une trentaine d’entretiens avec des informateurs-clés. D’une part, les données recueillies nous permettent de dire que le commerce équitable a effectivement contribué à l’amélioration des conditions de vie des producteurs et des transformatrices concernés et de leur famille. Dans un contexte où les débouchés au niveau local, régional, national sont limités et peu rémunérateurs et où les débouchés internationaux sont étroits et peu accessible pour les petits producteurs (UFMB) et les petites entreprises (CDS), c’est la présence d’un nouveau débouché, plus que le prix offert, qui a eu l’impact le plus important sur l’accroissement des revenus des familles. D’autre part, cet accroissement des revenus au niveau des familles n’a pas été accompagné d’une contribution positive sur les infrastructures communautaires (santé, éducation, etc.) influant sur les conditions de vie des populations locales. Cela pourrait en partie être expliqué par le non versement de la prime équitable dans un cas (CDS) et l’utilisation à d’autres fins dans l’autre (UFMB). Dans un cas (UFMB), les activités étaient plutôt extraverties et la pratique équitable n’a pas eu d’impact significatif sur le développement du marché local. Dans l’autre cas (CDS), le commerce équitable a permis le développement d’une activité de transformation dont l’impact a été beaucoup plus structurant et a donné lieu au développement d’autres activités économiques.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché H 85 M337 2007 Bibliothèque St-Jérôme H 85 M337 2007
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:05
Dernière modification: 30 mai 2016 15:55
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/337

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt