Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'influence de facteurs contextuels sur la motivation au travail et ses implications sur des facteurs relatifs à la rétention du personnel militaire

Toussaint, Valérie (2007). L'influence de facteurs contextuels sur la motivation au travail et ses implications sur des facteurs relatifs à la rétention du personnel militaire. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de relations industrielles, 108 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

La rétention du personnel est une problématique cruciale pour les entreprises d’aujourd’hui compte tenu des transformations de l’environnement sur les plans économique, technologique, démographique, social et politique. D’une attention plus particulière, la population vieillissante et le faible taux de natalité signalent une pénurie de main-d’œuvre qui arrive à grands pas. La rétention des employés les plus performants et d’autant plus critique pour les Forces canadiennes étant donné la particularité du profil démographique du personnel ainsi que des coûts de recrutement et de formation qui s’avèrent exorbitants étant donné leurs spécificités. Les écrits scientifiques démontrent que la motivation au travail est en amont des principaux antécédents de la rétention. Dans le cadre de cette recherche, un modèle motivationnel relatif à la rétention du personnel est examiné à l’aide de méthodes d’équations structurelles, incluant le style de leadership du superviseur immédiat comme variable indépendante distale, la cohésion de groupe et le climat de travail comme variables indépendantes proximales, ainsi que l’engagement organisationnel et l’intention de rester comme variables dépendantes. La motivation au travail, au centre du modèle, est étudiée sous l’angle de la théorie de l’autodétermination de Deci et Ryan (1985). Les résultats révèlent l’importance des facteurs contextuels à l’étude sur la motivation autodéterminée et l’incidence de cette dernière sur l’engagement organisationnel et l’intention de rester. La motivation autodéterminée est reliée à l’intention de rester par l’entremise de l’engagement organisationnel, et elle exerce également un effet direct sur l’intention de rester. Les résultats ont des implications importantes aux plans théorique et pratique.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Laberge, Murielle
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HF 5549 .5 R58 T68 Comprend des réf. bibliogr. : p. 76-81.
Mots-clés libres: Motivation; Autodétermination; Auto-détermination; Rétention; Leadership; Cohésion; Climat de travail; Engagement organisationnel; Personnel; Rétention; Rotation; Milieu de travail; Comportement organisationnel; Canada; Forces armées
Départements et école, unités de recherche et services: Relations industrielles
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:02
Dernière modification: 15 mai 2013 18:56
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/349

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt