Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Garçons et filles au primaire : des pratiques pédagogiques qui tiennent compte de leurs différences

Jobin, Isabelle (2008). Garçons et filles au primaire : des pratiques pédagogiques qui tiennent compte de leurs différences. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences de l'éducation, 244 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Même si les différences entre les garçons et les filles ont longtemps été délibérément ignorées dans le milieu scolaire afin d’éviter toute discrimination entre les élèves, il est maintenant reconnu que, dans l’optique de favoriser le développement global des élèves et d’optimiser la satisfaction de leurs besoins physiques et psychopédagogiques, les enseignants sont encouragés à considérer leurs différences dans leurs pratiques pédagogiques. Dans cette optiques, la présente recherche tend à connaître quelles sont les pratiques pédagogiques des enseignants du primaire qui tiennent compte des différences entre les garçons et les filles. Cette recherche descriptive / exploratoire à nature qualitative vise à identifier les pratiques pédagogiques des enseignants du primaire qui tiennent compte de ces différences, de même qu’à dégager les caractéristiques des pratiques pédagogiques identifiées. Pour atteindre ces objectifs, la recherche a été menée auprès de dix enseignants de la région de l’Outaouais, soit cinq hommes et cinq femmes. Des entrevues semi-dirigées ont été réalisées avec chacun des participants et l’analyse contenu structurale par codification a été privilégiée pour analyser leur discours. Les résultats démontrent que beaucoup de pratiques pédagogiques sont proposées par les enseignants, mais que peu de ces pratiques ont été nommées par plusieurs enseignants à la fois. Les caractéristiques de ces pratiques ont été dégagées à la suite d’un questionnement visant à établir dans quelle optique ces pratiques pédagogiques sont mises en place. Les caractéristiques dégagées sont que les pratiques pédagogiques qui tiennent compte des différences entre les garçons et les filles peuvent cibler le développement ou la mise en valeur des habiletés des élèves, la stimulation de la motivation, la favorisation des interactions, le règlement ou la prévention des conflits ainsi que le développement d’une connaissance, d’une compréhension et d’une acceptation des différences. Les pratiques pédagogiques nommées par les enseignants ciblent davantage les garçons que les filles, ce qui laisse supposer qu’il serait pertinent d’évaluer l’impact de ces pratiques sur la réussite scolaire et l’intérêt envers l’école, particulièrement chez les garçons, mais aussi chez les filles.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lanaris, Catherine
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché LC 212 .93 Q8 J63 2008 Comprend des réf. bibliogr. : p. [176]-180.
Mots-clés libres: Éducation; Différences entre sexes; Garçons; Filles; Apprentissage
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 10 déc. 2012 20:11
Dernière modification: 17 janv. 2013 19:47
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/374

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt