Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Le sens que des enseignants d'une école secondaire francophone de l'Outaouais donnent à leurs relations professionnelles dans leur sous-culture organisationnelle

René de Cotret, Sylvie (2008). Le sens que des enseignants d'une école secondaire francophone de l'Outaouais donnent à leurs relations professionnelles dans leur sous-culture organisationnelle. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences de l'éducation, 162 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Le travail enseignant comporte de multiples facettes dont plusieurs ont fait l’objet de travaux. Toutefois, à la lumière de nombreuses lectures, il est apparu que très peu de chercheurs se sont intéressés aux relations entre les enseignants. C’est sur la base de ces observations que ce projet s’est développé. C’est par le travail que la majorité des travailleurs s’intègrent à une organisation et qu’ils développent envers leurs collègues une interdépendance grâce aux relations établies (Poirier et Gravel, 1992, p. 27; De Vito et al., 2001; Van Meter, 1992). De plus, chaque organisation développe une façon de penser et d’agir qui lui est propre, c’est son identité, sa culture. Toutefois, comme les gestionnaires créent des groupes, pour mieux répartir les tâches à accomplir, ils créent par le fait même des sous-groupes, c’est-à-dire, des sous-cultures qui elles aussi développent leur façon de penser et d’agir. Ce projet de recherche considère uniquement la sous-culture enseignante et a comme objet de recherche les relations entre les enseignants dans leurs aspects formels et informels. On retrouve dans les aspects formels, les relations professionnelles entre collègues. Ces aspects, de la relation de travail, sont mandatés par l’organisation afin d’exécuter une tâche. Quant aux aspects informels, ils concernent les relations interpersonnelles dans un milieu de travail et sont davantage en lien avec les choix que font les individus. Les participants qui ont été rencontrés proviennent d’une école secondaire de l’Outaouais. Ils représentent trois niveaux d’expérience, tel que définis par Huberman (1989). Les entrevues considéraient la culture organisationnelle du milieu ainsi que les relations entre les enseignants dans un milieu de travail. Les résultats de cette recherche proviennent de l’analyse par théorisation ancrée qui est une adaptation de la théorisation ancrée de Strauss et Corbin. Ils ont démontré que malgré le fait que la littérature fait peu état des relations professionnelles entre les enseignants du secondaire, ces derniers arrivent aisément à définir ces relations. Les données de cette recherche ont permis de définir ce que sont les relations professionnelles pour des enseignants du secondaire dans leur milieu. Il est aussi possible de définir ce que ces relations impliquent ainsi que d’identifier des obstacles au développement de relations professionnelles de qualité dans l’établissement scolaire. Les données ont également permis de qualifier qui est le collègue, c’est-à-dire, la personne avec qui on partage une large part de la vie de travail. Pour les participants, le collègue représente plus qu’un individu de même niveau hiérarchique (Laflamme, 1994), puisque l’on a envers lui des responsabilités et des obligations. L a chercheure reconnaît les limites de ce projet de recherche qui a pour but de fournir des pistes afin de poursuivre l’étude des relations entre les enseignants. Ces relations influent de façon importante sur le fonctionnement de l’organisation scolaire.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Savoie-Zajc, Lorraine
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché LB 1775 R46 2008 Comprend des réf. bibliogr. : p. 146-153.
Mots-clés libres: Enseignants; Relations professionnelles; Communication dans l'entreprise
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 10 déc. 2012 20:01
Dernière modification: 17 janv. 2013 19:40
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/383

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt