Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'impact des politiques de développement régional dans l'implantation d'entreprises oeuvrant dans un secteur non traditionnel dans les régions ressources

Plunus, Michel (2009). L'impact des politiques de développement régional dans l'implantation d'entreprises oeuvrant dans un secteur non traditionnel dans les régions ressources. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 141 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Depuis la fin du XIXe siècle, la région de l’Abitibi-Témiscamingue a toujours connu une croissance et un développement axés sur les ressources naturelles, principalement la forêt et les mines, ainsi que, dans une moindre mesure, sur l’agriculture. La richesse de cette région a fluctué selon les différents cycles économiques ainsi que selon les valeurs des métaux sur les marchés mondiaux. Au début des années 1920, plusieurs travailleurs de l’Europe de l’Est, principalement de la Pologne et de l’Ukraine, ont fui le régime communiste et sont venus s’implanter en Abitibi-Témiscamingue à la recherche de travail, principalement dans le secteur minier. Cette vague d’immigrants représentait 20% de la population des villes de Val-d’Or et de Rouyn-Noranda. A la fin des années 20, plus de 2000 immigrants de l’Europe de l’Lest vivent en Abitibi-Témiscamingue alors que la population est estimée à 23 000 personnes et a atteint son apogée en 1991 avec 160 000 personnes (Vincent, 1995). Depuis, et jusqu’en 2005, le solde migratoire est négatif à chaque année, quelquefois par millier. Depuis 2006, à cause de la force du prix des métaux, plusieurs entreprises minières se sont développées, ce qui a engendré une activité économique et renversé la tendance négative du solde migratoire. Si certains croient que la spécialisation crée un avantage comparatif dans une région, d’autres croient que la trop grande spécialisation crée un effet de dépendance aux fluctuations économiques. La région étant constamment à la merci des événements extérieurs et souvent mondiaux, des entreprises, de concert avec certains acteurs de la région, ont amorcé une diversification économique afin d’être moins dépendants des marchés extérieurs. Toutefois, afin de développer de nouveaux produits, plusieurs entreprises ont misé sur l’innovation pour se démarquer du lot. Ce fut le cas de deux entreprises : Abattoir mobile et Avionnerie Val-d’Or. Nous avons décidé d’étudier ces deux entreprises, car nous voulions connaître leur processus de démarrage ainsi que l’apport de l’État à travers ses différentes politiques. Pour ce faire, nous avons opté pour l’étude de cas qui nous permettra de rencontrer les différents entrepreneurs et agents économiques afin d’avoir leur vision des faits et d’obtenir une explication précise des démarches qu’ont dû faire les deux entreprises étudiées. Dans cette optique, notre question de recherche sera de savoir si les politiques de développement régional nuisent à l’implantation d’entreprises innovantes et non traditionnelles dans un région ressource comme l’Abitibi-Témiscamingue. Afin de pouvoir répondre à cette question, en plus de l’étude de cas, nous ferons une recension des différents écrits en matière de politiques, de programmes et d’autres éléments pertinents. À première vue, ce qui nous le plus surpris a été que la majorité des agents économiques se sont impliqués dans les projets, que ce soit au niveau technique ou au niveau financier. Toutefois, ce qui nous a le plus étonné est que le délai, pour obtenir du financement, est très long et a failli faire avorter les deux projets. Bien que les deux entreprises soient en opération, elles doivent continuer de s’adapter à la réalité du marché dans lequel elles évoluent. Toutefois, le processus de commercialisation a été relativement long et nous pouvons nous questionner à savoir si d’État et les organismes gouvernementaux, comme le CLD ou DEC Canada, favorisent ou non une innovation dans une région ressource. À la suite de cette réflexion, nous avons effectué une recherche exhaustive sur le sujet afin de savoir si d’État participe au développement d’entreprises innovantes ou si, au contraire, le but de celui-ci n’était pas de spécialiser les régions.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Robitaille, Martin
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HC 117 Q8 P58 2009 Comprend des réf. bibliogr. : p. 129-135.
Mots-clés libres: Abitibi-Témiscamingue; Innovation; Diversification; Économie; Économique; Développement régional; Région; Ressource; Abattoir; Avionnerie; Croissance
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 10 déc. 2012 19:56
Dernière modification: 18 janv. 2013 16:04
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/407

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt