Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La conciliation travail & grossesse : comprendre l'approche de gestion des employeurs

St-Amour, Christine (2009). La conciliation travail & grossesse : comprendre l'approche de gestion des employeurs. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de relations industrielles, 128 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Dans certains milieux de travail, particulièrement ceux dont la main-d’œuvre est majoritairement féminine, la grossesse est un enjeu important en regard de la gestion du personnel. D’ailleurs, au Québec, le droit de retrait préventif de la travailleuse enceinte ou qui allaite, prescrit aux employeurs d’assurer la santé et la sécurité des travailleuses enceintes. Toutefois, les mesures adoptées pour favoriser la compatibilité entre les grossesses et le travail varient largement d’une entreprise à l’autre. Il devient donc pertinent de connaître ce qui motive les choix des employeurs par rapport aux mesures sélectionnées pour favoriser ou non la conciliation travail/grossesse. Cette recherche s’intéresse à la gestion des ressources humaines et vise comme objectif la compréhension de l’approche de gestion de la conciliation travail/grossesse en milieu de travail. Nous voulons ainsi répondre à la question de recherche suivante : Quelle approche de gestion de la santé et de la sécurité du travail favorise une action participative-intégrée face à l’adoption et à la mise en place d’une politique de réaffectation des travailleuses enceintes pour permettre le maintien en emploi sans danger? Nous avons privilégié une approche qualitative pour la réalisation de la recherche. Des entrevues semi-dirigées ont été effectuées auprès des représentants des employeurs qui ont eu à gérer des dossiers relatifs à la conciliation travail/grossesse. Le phénomène de la conciliation travail/grossesse a été étudié dans des centres hospitaliers québécois non spécialisés. Cette décision repose sur le fait que les hôpitaux sont considérés comme des milieux de travail où les risques pour la santé et la sécurité au travail sont élevés. De plus, l’effectif féminin occupe une part importante de la main-d’œuvre des centres hospitaliers. L’échantillon est composé de neuf centres hospitaliers des régions de Montréal, de Québec et de l’Outaouais. Les résultats de la recherche démontrent que la majorité des établissements de notre étude effectuent de la réaffectation. Pourtant, leur approche de gestion face aux dossiers de conciliation travail/grossesse est qualifiée de hiérarchique-intégrée. Nous ne pouvons affirmer que leurs actions soient participative-intégrées. De plus, il n’existe aucune politique formelle spécifique aux travailleuses enceintes qui soient écrites ou communiquées, ce qui n’exclut pas que la philosophie de gestion soit connu. À la lumière des propos recueillis, nous avons dégagé les éléments de l’organisation du travail qu’il serait pertinent d’améliorer pour accroître les efforts de réaménagement des tâches des travailleuses enceintes de même que l’identification des approches à privilégier auprès des milieux de travail pour assurer les changements jugés efficaces. MOTS-CLÉS : conciliation travail/grossesse, retrait préventif de la travailleuse enceinte, gestion des ressources humaines, approches de gestion, santé et sécurité au travail, santé des femmes au travail

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Malenfant, Romaine
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché HD 6065 S35 2009. Comprend des réf. bibliogr. : p. [113]-115
Mots-clés libres: Conciliation travail-grossesse; Retrait préventif; travailleuse enceinte; Femmes enceintes; Gestion des ressources humaines; Santé et sécurité au travail; Santé et hygiène
Départements et école, unités de recherche et services: Relations industrielles
Date de dépôt: 10 déc. 2012 19:57
Dernière modification: 08 août 2013 14:53
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/409

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt