Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'acquisition de stratégies de travail intellectuel chez des élèves en philosophie au cégep

Riopel, Richard (1988). L'acquisition de stratégies de travail intellectuel chez des élèves en philosophie au cégep. Rapport. S.l., Université du Québec à Hull, Département des sciences de l'éducation, 144 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Une question est à l'origine de la présente recherche : est-il possible de diagnostiquer les difficultés cognitives de nos élèves et d'agir pour leur faciliter l'atteinte des objectifs d'un cours? Notre recherche se situe dans la suite de celles de Torkia-Lagacé (1981) et de Desautels (1978). Le cadre conceptuel qui la soutient est conséquemment inspiré par Piaget et Inhelder (1955). À l'automne 1985, nous sommes intervenu, dans le cadre d'une recherche-action, auprès d'élèves qui suivent leur premier cours de philosophie. L'objectif de cette recherche était le suivant : modifier les stratégies de travail intellectuel de nos élèves. Si les élèves adoptent de nouvelles stratégies de travail intellectuel, ils vont atteindre véritablement les objectifs de leur cours de philosophie. Afin de provoquer ce changement de comportement, nous avons mis au point des stratégies d'enseignement/apprentissage inductives. La raison que nous avons de croire en l'efficacité de ces stratégies d'enseignement/apprentissage est la suivante : les élèves sont placés dans des situations dans lesquelles ils doivent eux-mêmes résoudre des problèmes et dans lesquelles ils doivent eux-mêmes agir sur le réel causal. Bref, les élèves qui vont adopter de nouvelles stratégies de travail intellectuel sont les élèves qui sont formels, partiellement ou pleinement, et qui vont participer aux activités d'apprentissage inductives organisées par le professeur. Comme les stratégies d'enseignement/apprentissage sont conçues pour des élèves en voie de devenir formels ou tout à fait formels, il est à prévoir que les sujets non-formels ne modifient pas ou peu leurs stratégies de travail intellectuel : ceci constitue une limite à la présente recherche. Afin de vérifier si nos élèves changent de comportement dans le sens souhaité, nous avons mis au point deux versions parallèles d'un questionnaire de comparaisons de couple de concepts. Le questionnaire fut administré une fois au début de la session et une autre fois à la fin de la session. L'analyse des résultats nous apprends que globalement les élèves en réponses au post-test adoptent des stratégies de travail intellectuel de niveau supérieur et cela est particulièrement vrai sur certains items du questionnaire. Toutefois, comme un écart appréciable persiste entre la performance des élèves au second questionnaire et l'objectif de la recherche, nous croyons important de maintenir les stratégies inductives comme stratégies d'enseignement/apprentissage efficaces et de raffiner une activité d'apprentissage fondamentale pour l'atteinte des objectifs du cours, celle d'analyse des concepts.

Type de document: Thèse (Rapport)
Directeur de mémoire/thèse: Chevrier, Jacques
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché LB2361.6 C3 R55 1988 Comprend des réf. bibliogr. : p. [101]-104
Mots-clés libres: Travail intellectuel; Analyse des concepts; Stratégies d'apprentissage; Pédagogie; Philosophie; Cégep; Cognition; Collège; Élève; Étudiant; Enseignement collégial; Inductif; Québec; Recherche-action
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 05 févr. 2013 17:39
Dernière modification: 05 févr. 2013 17:39
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/589

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt