Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Incidences des traités modernes sur le bien-être des collectivités autochtones : le cas de la convention de la Baie James et du Nord québécois et du Manitoba Northern Flood Agreement

Wodicka, Stefan (2014). Incidences des traités modernes sur le bien-être des collectivités autochtones : le cas de la convention de la Baie James et du Nord québécois et du Manitoba Northern Flood Agreement. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 215 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Ce mémoire s’intéresse aux incidences qu’ont eues les traités modernes sur le bien-être des collectivités autochtones au Québec et au Manitoba entre les années 1981 et 2006. Il compare le bien-être des signataires de la Convention de la Baie James et du Nord québécois (les cris et les Inuit), de la Convention du Nord-Est québécois (les Naskapis) et du Manitoba Northern Flood Agreement (les Cris) avec le bien-être de collectivités autochtones qui sont demeurées sans traité moderne (les Innus de la péninsule Québec-Labrador et autres Cris au Manitoba). À la base, ces collectivités ont été sélectionnées parce qu’elles ont toutes subi les effets de mégaprojets hydroélectriques sur leur territoire traditionnel. Nous inspirant des méthodologies développées par Saku (1995), McHardy et O’Sullivan (2004) et Asselin (2009), nous construisons notre propre indice du bien-être en appliquant une analyse en composantes principales aux donnes de dix indicateurs socio-économiques provenant des recensements quinquennaux réalisés par Statistique Canada. À partir d’une analyse de variance, nous concluons qu’il existe une relation statistiquement positive entre l’existence d’un traité moderne et le bien-être des collectivités autochtones, et ce à partir de 1986. Dans un deuxième temps, une interprétation qualitative des résultats fait ressortir qu’un traité moderne conclu avec une seule collectivité peut avoir des incidences aussi importantes sur le bien-être des autochtones qu’un traité moderne avec une Nation entière et que les traités modernes semblent avoir des incidences à plus long terme sur le bien-être des autochtones que des ententes de dédommagement.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Dauphin, Anyck et Martin, Thibault
Informations complémentaires: Comprend des réf. bibliogr. : p. 176-198
Mots-clés libres: Autochtones; Conditions économiques; Conditions sociales; Traités; Relations avec l'État; Indiens d'Amérique; Québec; Manitoba; Canada
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 27 mai 2014 19:22
Dernière modification: 26 mai 2015 15:49
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/689

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt