Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Contagion entre concurrents du risque perçu par les marchés financiers : le cas des nouvelles dans l'industrie des technologies de l'information

Ben Mahmoud, Nizar (2014). Contagion entre concurrents du risque perçu par les marchés financiers : le cas des nouvelles dans l'industrie des technologies de l'information. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences administratives, 81 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Les marchés financiers réagissent selon les risques perçus dans diverses nouvelles portant sur des entreprises, qu’elles soient liées à des projets en cours (p. ex., produits, investissements, diversification) ou aux contextes organisationnels et économiques (p. ex., leadership, financement, marchés). Nous évaluons la contagion de risque entre concurrents d’un même secteur, soit celui des technologies de l’information (TI). Nous nous sommes concentrés sur deux segments exposés aux mêmes conditions économiques, mais ayant une structure de coûts très différente : le segment logiciels, de type organisation par projet et centré sur les revenus de licences (c.-à-d., réseaux de partenaires aux contrats rigides, coûts fixes élevés, absorption des pertes), et le segment ordinateurs, dont les entreprises manufacturières sont très flexibles (c.-a-d., réseau de sous-traitance, agilité à faibles coûts, prévention contre les pertes). Nous analysons une base de données des nouvelles de Yahoo! Finance, compilée à la minute sur 10 jours ouvrables (du 28 février 2011 à 11 mars 2011 entre 9h30 et 16h), et touchant les segments du S&P500. On retire 36 nouvelles pertinentes, dont 63% liées aux projets des entreprises, réparties comme suit : pour le segment logiciels, 14 firmes dont 3 ayant 8 nouvelles et pour le segment ordinateurs, 10 firmes dont 5 ayant 15 nouvelles. On confirme premièrement que le modèle de marché ou Capital Asset Pricing Model (CAPM) pour l’estimation des rendements anormaux est non significatif. On cumule ensuite les rendements bruts pour des fenêtres temporelles autour de chaque évènement. Nous avons calculé la matrice de covariance entre chaque entreprise concernée et les concurrents membres de son segment, ainsi que l’évolution de la matrice à travers le temps. On utilise également les mesures de centralité appliquées aux réseaux de covariance pour regrouper les entreprises/évènements selon des types communs de réactions des marchés, et ainsi détecter des patterns dans la diffusion ou contagion du risque. Notre étude nous permet de conclure qu’il existe un effet de contagion des risques perçus dans le secteur des TI. Cette contagion est différente au sein des deux segments soit logiciel et ordinateur. Elle est aussi différente suivant les semaines de haute ou de basse volatilité. Cette étude, confirme que l’analyse des évènements et nouvelles financières et une compétence essentielle pour la gestion de projet, programme et portefeuille dans les entreprises en TI cotées en bourse, surtout celles orientées par projet. Nous recommandons alors l’intégration de l’analyse de la contagion des risques perçus dans l’ensemble des processus de la gestion de projet comme la gestion de risque et la gestion des coûts afin d’assurer le succès des projets.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Gagnon, Stéphane
Informations complémentaires: Localisation : Bibliothèque L.-Brault HD 69 P75 B466 2014. Comprend des réf. bibliogr. : p. 77-81
Mots-clés libres: Gestion de projet; Technologie de l'information; Industrie; Études de cas
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences administratives
Date de dépôt: 10 juin 2014 17:40
Dernière modification: 04 nov. 2016 16:52
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/692

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt