Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Le rôle des facteurs de mobilisation sur la participation des parents séparés dans le cadre d'une intervention travaillant la qualité du lien parent-enfant

Montreuil, Valerie (2017). Le rôle des facteurs de mobilisation sur la participation des parents séparés dans le cadre d'une intervention travaillant la qualité du lien parent-enfant. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 104 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Les ruptures conjugales sont un phénomène de plus en plus présent dans la société actuelle. Un constat effectué dans la littérature est que le lien d'attachement qui unit le parent et son enfant semble être un facteur de protection, pour ce dernier, lorsqu'il est sécure. Ce facteur de protection peut être échaudé en situation de rupture conjugale, car il arrive que les parents, vivant, dans une grande majorité, des situations de détresse ou de concentration d'émotions négatives, se détournent des besoins de leur enfant en raison de leur situation personnelle ou banalisent l'impact de la transition sur leur enfant en raison de son âge ou de sa capacité à comprendre les évènements. Des interventions peuvent être mises en place afin de faciliter cette transition, tant pour les enfants que pour les parents. Le présent mémoire s'intéresse aux facteurs de mobilisation des parents monoparentaux en contexte d'intervention. Ladite intervention a été élaborée en tenant compte de la recension de la littérature sur les conséquences de la rupture sur les enfants. Elle favorise l'amélioration ou le maintien positif de la relation parent-enfant dans le cadre d'une transition familiale. Une place importante est accordée aux facteurs de mobilisations externes pouvant être mis en place par les intervenants autour des familles et les facteurs de mobilisation internes, qui sont propres à chaque parent participant. Par facteurs externes, on entend la composition de l'intervention, le lien avec l'animatrice, les activités choisies et pour les facteurs internes, il est question de la situation du parent et de sa mobilisation face à la situation. Les facteurs tirés de la littérature scientifique favorisent la participation et l'engagement des parents en situation de transition familiale ou situation de crise dans le cadre d'une intervention de groupe parents-enfants. Le survol des conséquences de la rupture, tel que constaté dans le contexte théorique, explique le défi que représente, pour plusieurs nouveaux parents monoparentaux, de s'impliquer dans une intervention de groupe : manque de temps, aucun réseau social pour s'occuper des enfants, ressources financières variables, sentiment de détresse, isolement, etc. Constatant ces difficultés, il est plus qu'important de mettre en place des facteurs de mobilisation qui favoriseront une implication positive de la part des parents sans ajouter une charge négative à leur réalité. Afin d'observer l'impact des facteurs de mobilisations, internes et externes, sur les parents monoparentaux, une intervention a été proposée dans un organisme communautaire. Les participants, soit des parents séparés accompagnés de leur enfant âgé entre trois et cinq ans, devaient compléter des questionnaires (Indice de stress parental, Questionnaire sur l'environnement familial et fiche d'inscription maison) et devaient participer aux cinq rencontres. Le niveau de stress du parent ainsi que l'indice de vulnérabilité en lien avec le milieu familial ont été évalués grâce aux outils mentionnés précédemment. Afin d'aider les parents dans leur mobilisation au sein de l'intervention, différents facteurs de mobilisation ont été choisis et implantés dans l'organisation de l'intervention. Entre autres, il est question d'un horaire ajusté selon la garde de d'enfant, un service de halte-garderie pour la fratrie et un moment entre parents pour échanger. Les résultats démontrent que l'implantation volontaire de certains facteurs de mobilisation contribue positivement à la rétention des parents au sein de l'intervention, de même que leurs facteurs personnels, principalement leur motivation. De plus, l'implication des enfants et la période d'échanges entre les parents se sont révélées être deux facteurs de mobilisation très positifs pour les participants. Il semble donc possible de constater que les parents vivant des difficultés ou des transitions plus difficiles ont un besoin d'échanger avec d'autres parents dans une situation similaire, plutôt que d'opter uniquement pour une aide neutre et extérieure.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Salvas, Marie-Claude
Informations complémentaires: Comprend des références bibliographiques : p. 78-98.
Mots-clés libres: Rupture; Enfant; Séparation; Parents; Monoparentaux; Facteurs; Intervention; Engagement
Départements et école, unités de recherche et services: Psychoéducation
Date de dépôt: 07 juin 2017 19:37
Dernière modification: 07 juin 2017 19:37
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/909

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt