Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Le lien entre l'empathie des éducatrices en milieu préscolaire, leurs pratiques de socialisation des émotions et la qualité de leurs interactions avec les enfants

Bouchard-Roy, Geneviève (2017). Le lien entre l'empathie des éducatrices en milieu préscolaire, leurs pratiques de socialisation des émotions et la qualité de leurs interactions avec les enfants. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 100 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les éducatrices travaillant en service de garde sont des « agentes de socialisation » qui participent activement à l’éducation émotionnelle des jeunes enfants (Denham, Bassett et Zinsser, 2012). Certains facteurs individuels des éducatrices sont susceptibles d’influencer la qualité de leurs pratiques de socialisation des émotions (PSÉ), qui elles, semblent nécessiter une certaine capacité d’empathie. Objectifs: Cette étude vise donc principalement à examiner les relations entre la propension à l'empathie des éducatrices et leurs PSÉ. En outre, le but est d'examiner les relations entre certaines de leurs caractéristiques socioprofessionnelles (nombre d’années d’expérience, type de formation et le nombre d’heures travaillées par semaine) et leur propension à l’empathie. Méthode : Les données ont été récoltées dans des Centres de la petite enfance du Québec (n=54 éducatrices). L'index de réactivité interpersonnelle (IRI; Davis, 1993), le Coping With Children's Negative Emotions Scale (CCNES; Fabes, Eisenberg et Bernzweig, 1990) ainsi que le Classroom Assessment Scoring System (CLASS; Pianta, La Paro et Hamre, 2008) ont été utilisés comme outils de mesure lors de la collecte des données. Analyses et résultats: Les analyses corrélationnelles ont démontré des liens significatifs entre certaines échelles de la mesure d’empathie et les mesures de PSÉ des éducatrices, le climat émotionnel du groupe ainsi que le type de formation des éducatrices et le nombre d’heures travaillées par semaine. Conclusion : La dimension émotionnelle de l’empathie semble être davantage associée aux PSÉ des éducatrices. Une certaine nuance doit être faite entre la propension à l’empathie et la capacité d’une personne à manifester ses habiletés empathiques à d’autres. Il semble primordial que des stratégies de promotion du développement socioémotionnel concrètes soient enseignées aux éducatrices afin qu’elles puissent mettre en action leur propension à l’empathie.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Coutu, Sylvain
Informations complémentaires: Comprend des références bibliographiques : p. 76-87.
Mots-clés libres: Empathie; Socialisation des émotions; Pratiques éducatives; Éducatrices au préscolaire; Petite enfance; Préscolaire; Climat éducatif; Qualité des interactions; soutien émotionnel
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 14 juin 2017 19:28
Dernière modification: 14 juin 2017 19:28
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/912

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt