Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Épuisement professionnel, facteurs organisationnels et prévention chez des intervenants en santé mentale

Gagnon, Caroline (2017). Épuisement professionnel, facteurs organisationnels et prévention chez des intervenants en santé mentale. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de travail social, 111 p.

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

Résumé

Ce mémoire de maîtrise vise à évaluer et à analyser plusieurs dimensions en lien avec le stress et l'épuisement professionnel au travail chez les intervenants en santé mentale. Plus précisément, notre démarche consiste à étudier la réalité de l'épuisement professionnel chez les intervenants en santé mentale et à comprendre quels sont les facteurs organisationnels qui contribuent à cet épuisement. De plus, nous voulons savoir quels sont les activités et moyens de prévention susceptibles de prévenir et combattre cet épuisement. Pour ce faire, nous avons choisi d'entreprendre cette recherche auprès des intervenants d'une organisation communautaire, l'Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), section d'Ottawa. Notre recherche comporte une double démarche méthodologique: l'une centrée sur des données quantitatives et l'autre sur des données qualitatives. La méthode de collecte de données repose donc sur un questionnaire et des entrevues. Nous nous appuyons d'une part sur un outil standardisé le Maslach Burnout Inventory (MBI) pour évaluer l'ampleur du phénomène d'épuisement professionnel. D'autre part, nous utilisons la méthode de l'analyse de contenu d'entrevues réalisées auprès des intervenants en santé mentale. Celle-ci nous permet d'identifier et de documenter la première dimension, soit les facteurs organisationnels qui sont perçus par les intervenants comme provoquant du stress et de l'épuisement professionnel, ainsi que la deuxième dimension qui consiste à identifier les activités et les moyens de prévention pouvant combattre l'épuisement professionnel des intervenants en santé mentale. Plusieurs conclusions se dégagent de cette étude. Tout d’abord, les intervenants en santé mentale ont une propension au stress et à l'épuisement professionnel pouvant aller d'un degré moyen à élevé. Par rapport aux facteurs organisationnels, on remarque que le facteur le plus important de stress et d'épuisement professionnel pour les intervenants en santé mentale concerne la charge de travail. Le facteur suivant est l'équité. Enfin, en ce qui concerne la prévention, on remarque que les intervenants utilisent une multitude de moyens et d'activités pour gérer leur stress et leur épuisement professionnel, et que ceux-ci se retrouvent dans l'un ou l'autre des différents volets de la prévention: primaire, secondaire ou tertiaire.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Boucher, Jacques L.
Informations complémentaires: Comprend des références bibliographiques : p. 91-98.
Mots-clés libres: Épuisement professionnel; Intervenants en santé mentale; Facteurs organisationnels; Prévention
Départements et école, unités de recherche et services: Travail social
Date de dépôt: 18 oct. 2017 13:51
Dernière modification: 18 oct. 2017 13:51
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/942

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt