Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Volatilité des changes et investissements directs étrangers au Canada

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Mbaye, Mamadou (2017). Volatilité des changes et investissements directs étrangers au Canada. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences administratives, 72 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Il existe un grand nombre d’auteurs qui étudient l’effet des fluctuations du taux de change sur l’investissement direct étranger mais peu d’auteurs ont incorporé le risque pays ou ses principaux facteurs comme étant explicateurs. Cette présente étude a pour objectif principal d’évaluer l’effet de la volatilité annuelle des changes sur les investissements directs étrangers au Canada, avec considération de risque pays. Il s’agit d’une analyse économétrique des données en panel prises dans un échantillon fini sur 22 ans (1993-2015) pour étudier l’impact de la fluctuation annuelle des changes, des risques politiques et des risques économiques sur les investissements directs étrangers des États-Unis, de la Chine et de la Grande Bretagne au Canada. Le problème de non-stationnarité des séries chronologiques se trouve visuellement avec nos données, comme dans la majorité des cas des données financières. De ce fait, il fallait utiliser le test de Dickey-Fuller augmenté pour inspecter la stationnarité de l’ensemble des séries chronologiques relatives à l’étude afin d’éviter les relations fallacieuses. En prenant la différence de premier et second ordre, on les rend stationnaires et estime la régression classique des investissements directs étrangers des É-U., de la Chine et de la G-B. respectivement, sur le taux de change et le score des risques politiques et économiques. Compte tenu des pertes d’information provoquées par l’opérateur de différence, on a examiné l’existence de la cointégration entre les séries concernées afin de trouver une relation de long terme relativement stable et crédible. Les résultats issus de notre analyse empirique relèvent que les volatilités des changes des Etats-Unis, de la Chine et de la Grande Bretagne par rapport à la monnaie canadienne ont une influence négative sur les investissements directs étrangers des Etats-Unis, de la Chine et de la Grande Bretagne au Canada. Ces résultats sont conformes à la plupart des études empiriques antérieures, en effet plus une devise étrangère s’apprécie par rapport à la monnaie canadienne, plus le pays étranger investit au Canada puisque le coût d’investissement est moins élevé pour eux. On note aussi que le score de risque pays global du Canada a un impact positif sur les investissements directs étrangers des Etats-Unis, de la Chine et de la Grande Bretagne au Canada. Donc, le Canada est un pays très stable sur le plan politique et économique ce qui explique qu’il est très propice pour accueillir des capitaux étrangers investis dans l’économie canadienne notamment les Etats-Unis qui demeurent toujours son principal allié sur le plan politique et économique.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Yan, Li
Mots-clés libres: Volatilité; Taux de change; Risques politiques; Risques économiques; Investissements directs étrangers (IDE); Canada; États-Unis; Chine; Grande Bretagne
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences administratives
Date de dépôt: 12 mars 2018 19:14
Dernière modification: 12 mars 2018 19:14
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/954

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt