Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Examen des meilleures pratiques de postvention : méthode Delphi

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Vachon, Maxime (2020). Examen des meilleures pratiques de postvention : méthode Delphi. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 110 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (842kB) | Prévisualisation

Résumé

Contexte théorique. Le suicide est un problème de santé publique mondial. Pour chaque suicide, les chercheurs estiment qu’il y a entre 7 à 10 personnes directement affectées par le décès soit par une exposition à l’événement ou soit par la perte et le deuil, et environ 80 personnes bouleversées parce qu’elles auraient eu des liens avec la personne décédée (Berman, 2011). Ces personnes peuvent développer des complications et augmenter la vulnérabilité suicidaire (Séguin et al., 2005). Il est donc fondamental d’offrir des services adaptés aux besoins de cette population. Ces services sont ceux de la postvention : des activités d’accompagnement, de soutien et d’intervention offertes aux personnes ayant été exposées au suicide. Malgré l’abondance de programmes de postvention, ceux-ci sont généralement élaborés sur la base du jugement professionnel des intervenants plutôt que sur des données probantes. Pour cette raison, il apparaît important de dresser un inventaire des pratiques de postvention les plus communes et d’en ressortir celles faisant consensus parmi les experts de la prévention du suicide. Objectif. Cette étude vise, premièrement, à réaliser un inventaire des actions proposées dans différents programmes de postvention qui sont diffusées dans la littérature scientifique et publiquement par des institutions. Deuxièmement, elle a pour objectif de demander l’avis des experts en prévention du suicide sur le bien-fondé des actions de postvention répertoriées dans la littérature, afin d’obtenir un consensus quant aux actions de postvention reconnues comme étant pertinentes ou non à mettre en œuvre. Méthodologie. Dans un premier temps, un inventaire des actions diffusées publiquement dans les programmes de postvention a été réalisé et ajouté à une revue systématique des actions de postvention diffusées dans la littérature scientifique. Dans un deuxième temps, l’avis d’experts sur le bien-fondé des actions de postvention a été obtenu à l’aide de la méthode Delphi, un processus itératif utilisé pour recueillir et comparer les jugements d’experts sur un sujet en particulier dans le but d’obtenir un consensus. Les 18 experts ayant participé à la présente étude étaient des chercheurs sur le suicide ou des professionnels actifs en gestion de crise à la suite d’un suicide. Résultats. Nous avons constitué un inventaire de 190 actions de postvention. Parmi celles-ci, le consensus d’experts a permis d’identifier 128 actions comme étant pertinentes ou essentielles à inclure dans un programme de postvention. Discussion. Une convergence a été observée entre les avis des intervenants et ceux des chercheurs quant aux pratiques à favoriser à la suite d’un suicide. En comparant les meilleures pratiques issues de l’expertise des francophones à celles des experts anglophones telles que décrites dans les travaux de Cox et ses collègues (2016), il est possible d’observer, d’une part, des similarités pour ce qui a trait aux thématiques des actions de postvention et, d’autre part, une différence quant à l’utilisation d’une stratégie permettant l’analyse du contexte dans lequel apparaît le suicide avant de planifier les actions ultérieures. Aussi, il a été observé que les actions analysées visent principalement des adolescents et jeunes adultes en institution scolaire. Davantage de recherches seront nécessaires, afin d’adapter adéquatement ces actions à la population adulte et à la postvention en milieu de travail. Cette étude contribue à la consolidation des connaissances sur la postvention à la suite d’un suicide, tout en offrant aux comités de crise une mise à jour des meilleures pratiques à inclure dans un programme de postvention.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Séguin, Monique
Mots-clés libres: Suicide; Deuil; Traumatisme; Postvention; Santé publique; Méthode Delphi; Consensus d’experts
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 15 févr. 2021 14:12
Dernière modification: 15 févr. 2021 14:12
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1222

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt