Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La construction du sens de la bande dessinée par des éléments imagés : peut-on encore parler de bande dessinée muette?

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Blais-Leblanc, Thomas (2018). La construction du sens de la bande dessinée par des éléments imagés : peut-on encore parler de bande dessinée muette? Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, École multidisciplinaire de l'image, 48 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

La construction du sens de la bande dessinée par des éléments imagés : peut-on encore parler de bande dessinée muette? de Thomas Blais-Leblanc propose un essai théorique et rétrospectif sur la création. Cette étude explore l’origine, la signification et la conception d’un projet de bande dessinée muette. L’objectif est donc de s’interroger afin de comprendre comment le muet peut être utilisé dans une bande dessinée et comment il s’insère dans la culture du neuvième art. Se basant sur les nombreux écrits de théoriciens tels que Jessi Bi, Umberto Eco et Thierry Groensteen, on présente un regard théorique sur la création d’une oeuvre muette et on étudie comment celle-ci s’y prend pour développer ses propres dialogues sans énoncés linguistiques. Dans cet écrit, le silence est étudié en tant que langage visuel et une méthode permettant une forme d’expression qui est parfois tenue pour acquise.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lemay, Sylvain
Mots-clés libres: Bande dessinée; Muet; Non verbal; Non-dit; Langage visuel
Départements et école, unités de recherche et services: École multidisciplinaire de l’image
Date de dépôt: 06 août 2018 15:33
Dernière modification: 07 janv. 2019 14:08
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1013

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt