Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'éducation des arts dans les centres d'exposition de Gatineau et sa comparaison avec les institutions muséales d'Ottawa

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Séguin, Vickie (2018). L'éducation des arts dans les centres d'exposition de Gatineau et sa comparaison avec les institutions muséales d'Ottawa. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, École multidisciplinaire de l'image, 166 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les centres d’exposition de Gatineau attirent, avec leur programmation éducative, une clientèle scolaire. Les élèves d’âge primaire, accompagnés de leur enseignant, se déplacent à la marche ou en autobus afin de participer à une visite d’exposition en art contemporain suivi d’un atelier de création. Cette sortie éducative est un moyen pour l’enseignant d’exposer ses élèves à une autre forme d’apprentissage. Toutefois, malgré les efforts déployés par les différents centres d’exposition, ceux-ci ont des défis à relever afin de maintenir et de développer une clientèle depuis les dix dernières années. La mise en place de partenariats entre les institutions scolaires et les institutions muséales est donc à développer afin de tenter de résoudre la problématique actuelle. Cette absence locale de partenariats nuit à la construction d’offres éducatives efficaces et capables de satisfaire aux besoins réels des enseignants et leurs élèves. La communication entre les différents acteurs est donc nécessaire afin de combler les besoins et développer l’identité culturelle chez la clientèle scolaire. Afin d’y parvenir, il est nécessaire d’avoir le soutien des gouvernements municipaux et provinciaux dans l’appui financier à de tels partenariats, quant à la valorisation de la culture pour ses jeunes citoyens. Afin d’adresser la problématique, trois études de cas sont proposées avec les centres d’exposition de Gatineau, soit l’Imagier, la Galerie Montcalm et le Centre d’exposition Art-image. Les données recueillies proviennent d’entrevues auprès des acteurs principaux de la problématique. Ce sont donc les directrices et les animatrices des institutions muséales, ainsi que les enseignants et les directrices des établissements scolaires qui ont répondu aux entrevues individuelles semi-dirigées. De plus, pour dresser un portrait juste et déterminer des pistes de solutions, une comparaison est effectuée avec la situation actuelle du côté d’Ottawa. Deux institutions muséales sont ciblées puisqu’elles offrent des sorties éducatives similaires à celles du côté de Gatineau, soit la Galerie d’art d’Ottawa et le Musée des beaux-arts du Canada. Le Québec et l’Ontario ainsi que la ville de Gatineau et celle d’Ottawa démontrent essentiellement les mêmes efforts dans la promotion culturelle pour ses citoyens. Un souci pour la culture s’observe également dans l’implantation de diverses politiques et des investissements financiers variés. L’enjeu de l’accessibilité demeure toutefois un défi récurrent dans la fréquentation des lieux culturels. Les sollicitations multiples d’offres éducatives auprès des enseignants rendent la tâche ardue lorsqu’il est temps de sélectionner une activité. La diffusion des informations nécessite d’être regroupée afin d’être plus simple à comprendre pour l’enseignant. Un premier effort dans ce sens est donné en août 2018 par Culture Outaouais avec la publication d’un guide regroupant les différentes institutions culturelles de l’Outaouais et les offres éducatives qu’elles proposent aux écoles. L’ensemble des répondants affirme que l’expérience muséale est positive pour les groupes scolaires. Par contre, les institutions muséales et les institutions scolaires ont des besoins différents quant au contenu des activités éducatives. Les directrices et les animatrices des institutions muséales veulent susciter l’intérêt chez les élèves tout en travaillant dans des environnements adaptés aux besoins. À l’inverse, les enseignants préfèrent des animatrices compétentes et de vivre une expérience enrichissante pour eux et leurs élèves. Les animatrices reconnaissent qu’elles doivent avoir une bonne capacité d’adaptation selon le type de groupe scolaire, sans toutefois être formées académiquement pour répondre aux attentes des enseignants. Cette opposition démontre la nécessité d’établir un partenariat entre eux afin d’assurer une offre scolaire à la hauteur des attentes et maximiser l’expérience. La compréhension des notions de base au sujet de l’éducation non formelle en milieu muséale permet de mettre les assises de cette présente recherche. Il est donc nécessaire d'entreprendre celle-ci en dressant le portrait historique de la fonction éducative pour saisir l’importance et le chemin parcouru de cette fonction muséale au rôle identitaire. La démarche entreprise par l’auteure permet d’offrir une mise en contexte provinciale avec le Québec et l’Ontario ainsi qu’une mise en contexte régionale avec les villes de Gatineau et d’Ottawa. L’approche visant à comparer des centres d’exposition entre eux sur le territoire de Gatineau permet de dresser un portrait réel et actuel afin d’extraire des données permettant d’adresser la problématique de la fréquentation des centres d’exposition et l’absence d’augmentation de l’achalandage. Cette comparaison entre les provinces et les villes tente de cerner les similitudes et les différences du sujet afin d’inspirer de nouvelles approches.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Boucher, Mélanie
Départements et école, unités de recherche et services: École multidisciplinaire de l’image
Date de dépôt: 18 déc. 2018 15:19
Dernière modification: 18 déc. 2018 15:19
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1034

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt