Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Impact des représentations du vieillissement et du sentiment de contrôle sur l'ajustement à la retraite dans une population de nouveaux retraités

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Di-Iorio-Daigle, Alexandre (2019). Impact des représentations du vieillissement et du sentiment de contrôle sur l'ajustement à la retraite dans une population de nouveaux retraités. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 144 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

La retraite est une transition de vie importante pouvant être vécue différemment d’une personne à une autre. Peu d’études se sont spécifiquement penchées sur les facteurs pouvant nuire ou aider à l’ajustement de ce changement de statut social chez les baby-boomers. L’objectif de ce travail est d’examiner le lien entre l’âgisme, le locus de contrôle et l’adaptation à la retraite. L’âgisme réfère aux préjugés ainsi qu’aux stéréotypes liés à l’âge (et au vieillissement). Le locus de contrôle interne réfère à la croyance qu’a un individu d’être en contrôle de sa vie. Une recherche quantitative de type corrélationnel a été réalisée auprès d’un échantillon de 108 nouveaux retraités (un à trois ans) âgés entre 50 et 70 ans. Les participants ont rempli des questionnaires mesurant l’ajustement à la retraite, l’âgisme et le locus de contrôle. Un questionnaire sociodémographique a également été rempli ainsi que l’Échelle de désirabilité sociale de Crowne-Marlowe. À l’aide d’une régression linéaire multiple de type hiérarchique, nous avons testé la contribution d’attitudes âgistes et du sentiment de contrôle sur le niveau d’ajustement à la retraite. Les résultats ne suggèrent pas d’influences significatives entre l’âgisme, le locus de contrôle ou leurs sous-échelles et l’ajustement à la retraite. Les résultats obtenus démontrent qu’une sous-échelle du locus de contrôle, soit le fait d’avoir des croyances et attitudes élevées sur sa capacité de faire des choix, expliquerait environ 10% de l’ajustement à la retraite. Également, avoir un sentiment de contrôle interne contribue à expliquer de façon significative 17% de la variance de la satisfaction à la retraite, sous-échelle de l’ajustement à la retraite. D’autres résultats secondaires significatifs ressortent alors que la désirabilité sociale contribue à expliquer de façon significative 21% de la variance de la sous-échelle « raisons des départs à la retraite » lorsque cette variable est ajoutée au modèle incluant l’âge des participants. Cette recherche pose ainsi les assises pour de nouvelles études plus poussées dans le domaine de la retraite et des facteurs individuels pouvant influencer son ajustement.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Pérodeau, Guilhème
Mots-clés libres: Ajustement; Retraite; Âgisme; Locus de contrôle; Lieu de contrôle; Vieillissement; Stéréotypes; Séparation; Attitudes affectives; Croyances; Attitudes; Raisons; Satisfaction à la retraite
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 18 déc. 2018 16:37
Dernière modification: 18 déc. 2018 16:37
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1035

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt