Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La sévérité de l'historique de maltraitance chez la mère en tant que modérateur entre le cortisol et la sensibilité dyadique

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Fournier, Amélie (2019). La sévérité de l'historique de maltraitance chez la mère en tant que modérateur entre le cortisol et la sensibilité dyadique. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 46 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (445kB) | Prévisualisation

Résumé

Les expériences de maltraitance peuvent entraîner des altérations de la maturation de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS), ce qui entraîne des réactions inappropriées dans un contexte de stress. Toutefois, les implications de telles altérations dans la capacité des dyades mère-enfant à réagir de façon sensible demeurent incertaines. Nous avons examiné la relation entre la sécrétion de cortisol des mères et la sensibilité dyadique selon les antécédents de maltraitance des mères. L'étude comprenait 59 mères avec (n=40) ou sans (n=19) antécédents de maltraitance et leur enfant biologique. Les expériences de maltraitance vécues par les mères ont été mesurées à l'aide du Childhood Trauma Questionnaire (CTQ). Le cortisol salivaire des mères a été mesuré avant et après une période interactive en deux parties : un jeu libre et une condition de tâche. L'aire sous la courbe par rapport au sol (ASCS) a été calculée pour évaluer la sécrétion de cortisol. Une sécrétion plus élevée de cortisol était liée à une interaction plus dysfonctionnelle dans les dyades où les mères n'avaient pas été victimes de maltraitance pendant leur enfance. L'effet inverse s'est produit chez les mères qui ont subi des expériences de maltraitance sévère. Pour ces mères, une augmentation de la sécrétion de cortisol a entraîné une augmentation de la sensibilité dyadique pendant le jeu libre. Ces résultats confirment l'existence d'une relation non linéaire entre la sévérité des expériences de la maltraitance, le stress et le rôle parental. Une meilleure compréhension de cette relation est nécessaire afin d’améliorer les interventions auprès des familles.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bérubé, Annie
Mots-clés libres: Cortisol; Maltraitance; Interaction mère-enfant; Sensibilité dyadique
Départements et école, unités de recherche et services: Psychoéducation
Date de dépôt: 09 déc. 2019 15:03
Dernière modification: 09 déc. 2019 15:03
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1124

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt