Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Soutien social et dévoilement de la violence en contexte conjugal : l'expérience de femmes sénégalaises à Kaolack

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Senécal-Lirette, Véronique (2018). Soutien social et dévoilement de la violence en contexte conjugal : l'expérience de femmes sénégalaises à Kaolack. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de travail social, 159 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Ce présent mémoire de maîtrise en travail social vise à comprendre l’expérience de femmes sénégalaises de la région de Kaolack suite au dévoilement de la violence conjugale. De façon plus précise, cette recherche exploratoire et de type qualitatif vise à documenter les réponses des services, tant communautaires qu’institutionnels, et le soutien social formel ou informel que reçoivent les femmes violentées dévoilant un acte de violence conjugale. Cette recherche s’appuie sur une collecte de données de nature ethnographique. Elle vise à laisser la place au vécu des femmes et à leur parole, et à prendre en considération les particularités propres au groupe : leur culture, leurs croyances, leur façon de vivre. L’observation participante, et les entretiens semi-dirigés contribuent à mettre en lumière l’expérience de douze femmes. En outre, le discours d’autres informateurs-clés du milieu vient enrichir notre compréhension du phénomène à l’étude. Le cadre d’analyse du féminisme postcolonial a été privilégié pour l’analyse des propos recueillis. Le présent mémoire met en exergue le discours des femmes ayant partagé leur expérience de dévoilement, combiné à l’observation des mécanismes socioculturels entourant la violence faite aux femmes de Kaolack. Les principaux résultats démontrent que le phénomène de la violence conjugale demeure complexe et est influencé par plusieurs facteurs tant sociaux, politiques, culturels que religieux. De plus, des barrières au dévoilement, qu’elles soient personnelles ou structurelles, ont été identifiées. De même, il apparait que peu de moyens sont disponibles pour assurer aux femmes l’amélioration de leur situation et éviter la recrudescence des actes de violence pendant le processus de dévoilement. Enfin, l’auteure propose des pistes de réflexion quant au devenir de la pratique du dévoilement chez ces femmes afin d’initier une réflexion vers un changement social qui permettrait éventuellement de mieux répondre à cette problématique.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Thibault, Sylvie
Mots-clés libres: Femmes; Sénégalaises; Wolof; Violence conjugale; Dévoilement; Dénonciation; Soutien social; Traditions; Légifération; Kaolack; Women; Senegalese; Domestic violence; Intimate partner violence; Unveiling; Disclosure of domestic violence; Support seeking; Social support; Traditions; Legislation
Départements et école, unités de recherche et services: Travail social
Date de dépôt: 13 déc. 2019 13:28
Dernière modification: 16 janv. 2020 14:27
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1130

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt