Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Comparaison entre l'enseignement traditionnel et la résolution de problèmes en ce qui a trait au transfert des apprentissages grammaticaux en écriture

De Grandpré, Martine (2006). Comparaison entre l'enseignement traditionnel et la résolution de problèmes en ce qui a trait au transfert des apprentissages grammaticaux en écriture. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences de l'éducation, 199 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (88MB)
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (31MB)

Résumé

De nos jours, il est indéniable que la réussite scolaire passe en grande partie par la maîtrise de l’écriture. Malheureusement, plusieurs jeunes semblent éprouver des difficultés dans ce domaine, en particulier avec le transfert des apprentissages grammaticaux en écriture. Depuis quelques années, on reproche à l’approche pédagogique utilisée par la majorité des enseignants, l’enseignement traditionnel, d’être en partie responsable. D’ailleurs, en 2003, le ministère de l’Éducation du Québec a mis en place un nouveau programme de français au secondaire dans lequel l’enseignement traditionnel est mis à l’écart au profit de pratiques pédagogiques novatrices qui auraient l’avantage de faciliter le transfert des apprentissages. Nous avons voulu vérifier quelles pouvaient être les ressemblances et les différences entre une de ces nouvelles approches, soit la résolution de problème, et l’enseignement traditionnel en ce qui concerne le transfert des apprentissages grammaticaux en écriture. Pour y arriver, nous avons mis en place, dans notre classe de français langue s’enseignement en troisième secondaire, chacune de ces approches dans le but de répondre à deux objectifs spécifiques : décrire les perceptions des élèves quant à chacune des approches pédagogiques sur le transfert des apprentissages grammaticaux en écriture et décrire les effets engendrés par chacune des deux approches sur le transfert des apprentissages grammaticaux en écriture. Les données recueillies auprès de six élèves, autant de garçons que de filles, deux élèves forts, deux élèves moyens et deux élèves faibles, nous ont permis de mettre en évidence quelques ressemblances, mais surtout de nombreuses différences entre les deux approches pédagogiques quant à trois aspects du transfert : les connaissances antérieures, le déroulement de l’apprentissage et la métacognition, mais aussi quant aux effets de chacune des approches sur le transfert. Il semble que l’enseignement traditionnel faciliterait le transfert chez l’élève garçon fort et l’élève fille faible, alors que la résolution de problème le faciliterait chez la fille et le garçon faibles et chez la fille et le garçon moyens.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lafontaine, Lizanne
Informations complémentaires: Bibliothèque A.-Taché PC2105 D44.2006 Comprend des réf. bibliogr. : p. [141]-145.
Mots-clés libres: Français; Écriture; Grammaire; Métacognition; Apprentissage; Enseignement secondaire; Résolution de problème; Pédagogie; Éducation; Québec; Recherche qualitative
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 10 déc. 2012 21:16
Dernière modification: 28 janv. 2014 19:56
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/291

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt