Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Proposition de composantes d'une situation d'apprentissage et d'évaluation (SAÉ) modèle en français écrit à la première année du deuxième cycle du secondaire

Gauthier, Annie (2010). Proposition de composantes d'une situation d'apprentissage et d'évaluation (SAÉ) modèle en français écrit à la première année du deuxième cycle du secondaire. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences de l'éducation, 269 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (49MB)

Résumé

La langue française est au cœur de nos vies, car c’est elle qui nous permet de communiquer, d’échanger et d’apprendre. Il va de soi qu’il faut avoir une bonne maîtrise du français pour fonctionner adéquatement dans la société. Or, les jeunes semblent éprouver des difficultés en ce qui a trait à cette langue, plus particulièrement en écriture. En effet, il n’est pas rare de voir, dans les textes des élèves du secondaire de nos classes, des erreurs qui devraient être évitées telles que Tu mange et Je les aiment. Le ministère de l’Éducation du Québec a essayé de remédier à ces difficultés de la langue française en mettant sur pied des réformes. Malgré celles-ci, les difficultés reliées à la langue française écrite sont encore bien présentes dans les classes. Le nouveau programme d’études qui, rappelons-nous, prônait un passage du paradigme de l’enseignement vers celui de l’apprentissage, a eu pour effet de changer certaines pratiques enseignantes et, par le fait même, les outils pédagogiques, comme la situation d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ). Aux yeux des enseignants, elle semble encore inefficace parce que cet outil est encore peu documenté. Nous avons donc décidé d’amorcer une recherche sur ce nouvel outil pédagogique pour le rendre plus efficace et accessible pour ainsi permettre l’amélioration de la langue française écrite chez les élèves. Pour ce faire, nous avons formulé un objectif de recherche principal : proposer des composantes d’une SAÉ modèle en français écrit pour des élèves de première année du deuxième cycle du secondaire. Pour l’atteindre, nous avons défini cinq composantes modèles possibles d’une SAÉ en écriture dans notre cadre théorique. Nous avons ensuite construit une SAÉ modèle. Nous l’avons fait valider par deux personnes-ressources expertes à l’aide d’une grille de validation pour ensuite l’expérimenter auprès de sept élèves – dont deux faibles, trois moyens et deux forts – de la première année du deuxième cycle du secondaire en utilisant un journal de bord. Bien qu’expérimentée en classe, nous l’avons fait valider par un échantillon composé de cinq enseignants de la première année du deuxième cycle du secondaire en leur faisant compléter une grille d’évaluation. Les résultats recueillis nous ont permis de constater majoritairement des ressemblances et quelques différences entre les perceptions des participants entre eux et les auteurs cités dans notre cadre théorique en ce qui concerne les sous-critères des cinq composantes devant se retrouver dans une SAÉ modèle en français écrit à la première année du deuxième cycle du secondaire. À la suite de tous les résultats, nous avons pu produire un gabarit d’une SAÉ modèle selon les perceptions des enseignants et des élèves et les recherches des différents auteurs de notre cadre théorique afin de permettre, espérons-le, une amélioration de la langue française écrite chez les élèves.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lafontaine , Lizanne
Informations complémentaires: Localisation : Bibliothèque A.-Taché PC 2068 Q8 G38 2010. Comprend des réf. bibliogr. : p. [236]-242.
Mots-clés libres: Français; Enseignement secondaire; Écriture; Langue; Fautes; Apprentissage; Évaluation; Québec
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences de l’éducation
Date de dépôt: 10 déc. 2012 19:52
Dernière modification: 12 déc. 2016 17:47
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/443

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt