Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Une histoire romantique de la première moitié du XIXe siècle : le lien d'origine Ottawa-Québec

Bernier, Guylain (2013). Une histoire romantique de la première moitié du XIXe siècle : le lien d'origine Ottawa-Québec. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 215 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Sur la pointe de Nepean à Ottawa se dresse un monument de l’explorateur Samuel de Champlain. En pensant à celui-ci, une autre ville hante notre esprit, c’est-à-dire Québec. Compte tenu de la rivalité historique entre Anglais et Français, une question se pose : que fait Champlain dans une province anglaise? Cette curiosité donne l’envie de revisiter l’histoire, surtout celle d’Ottawa. Officiellement, son développement est tributaire des manœuvres militaires visant l’amélioration des voies de communication extérieures au Saint-Laurent par la construction de canaux dont celui de la rivière Rideau. S’ajoutent l’exploitation forestière, grande responsable de son attrait économique, ainsi que la saga entourant le choix de la capitale du Canada-Uni. Par contre, l’histoire néglige un courant de pensée influent du XIXe siècle, soit le romantisme. Comment a-t-il contribué à la fondation et au développement d’Ottawa? Le lien entre Ottawa, Québec et le romantisme se réfère à une perspective théorique selon laquelle un individu tend à imiter ce qu’un autre possède et qui suscite en lui un désir. Par une combinaison des théories de l’imitation de Gabriel Tarde (1890) et du désir mimétique de René Girard (1972), nous supposons une inspiration romantique chez l’élite britannique entrant dans le jeu de la substitution. Ne pouvant posséder la capitale de Québec à sa guise, elle aurait perçu un substitut dans le site d’Ottawa aux paysages comparables. Par une méthodologie qualitative axée sur l’observation des lieux et l’analyse du discours de certains personnages historiques, les ressemblances entre Ottawa et Québec ressortent. Le processus d’artialisation réalisé par des artistes et des poètes procure des éléments probants sur l’implication du romantisme. De plus, les stratégies déployées par l’élite dès les premiers balbutiements de Bytown exposent une intention de substitution qui s’est poursuivie au lendemain du changement de nom pour Ottawa jusqu’au titre d capitale en 1857, Mots clés : désir mimétique, Ottawa, Québec, romantisme, territoire.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Laberge, Martin
Informations complémentaires: Localisation : Bibliothèque A.-Taché FC 3096 .4 B47 2013. Comprend des réf. bibliogr. : p. 195-215
Mots-clés libres: Désir mimétique; Ottawa; Québec; Romantisme; Territoire
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 25 oct. 2013 18:51
Dernière modification: 08 nov. 2016 14:36
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/651

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt