Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Vérifier la nature des relations entre la hardiesse, le contexte professionnel, les caractéristiques sociodémographiques et la perception de l'intensité des stresseurs occupationnels envers la détresse psychologique chez les infirmières soignantes du Québec

Jacob, Nicole (2013). Vérifier la nature des relations entre la hardiesse, le contexte professionnel, les caractéristiques sociodémographiques et la perception de l'intensité des stresseurs occupationnels envers la détresse psychologique chez les infirmières soignantes du Québec. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences infirmières, 138 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Au Québec, plusieurs infirmières disent ressentir un mal-être, possiblement dû aux conditions de travail qui existent dans les établissements du réseau public de santé. Cependant, certaines de leurs consoeurs, issues d'un même milieu de travail, continuent d'éprouver de la satisfaction malgré les exigences que leur impose leur profession. En réponse à cette divergence d'attitude, un nombre d'études proposent que l'existence d'un style de fonctionnement, la hardiesse, puisse préserver d'un état de détresse en modulant l'effet néfaste des stresseurs. Le but de cette étude est de vérifier la nature du lien qui existe, entre la hardiesse et la détresse psychologique, auprès des infirmières soignantes du Québec. À l'aide d'un devis corrélationnel prédictif, 746 infirmières ont répondu à un questionnaire en ligne cherchant à évaluer le rôle prédictif de la hardiesse, du contexte professionnel, d'éléments sociodémographiques et de la perception de l'intensité des stresseurs occupationnels envers la détresse psychologique. Les résultats démontrent une corrélation significative, négative et de forte intensité, entre la hardiesse et la détresse psychologique, et ce, malgré l'apport significatif de la charge de travail, des conflits entre collègues et du nombre d'année d'expérience. Puisque, à elle seule, la hardiesse explique la variation de la détresse psychologique dans un ordre de 27,1 %, les résultats de la régression multiple hiérarchique s'annoncent comme une plate-forme pour lancer de nouvelles recherches axées sur le développement de la hardiesse des infirmières, ou encore sur l'intégration de ce concept à la discipline. Cependant, et à titre de conclusion, il importe de souligner que si l'apprentissage de la hardiesse s'avère une avenue prometteuse, la discordance constatée entre le taux de détresse des infirmières d'aujourd'hui, par rapport aux taux enregistrés lors d'études antérieures, ouvre les yeux sur une réalité inédite : à force de travailler dans un environnement qui exige un « niveau de fonctionnement critique » (Roy, 2009), il semblerait que la hardiesse des infirmières soignantes du Québec finisse par s'émousser.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lepage, Mario
Informations complémentaires: Localisation : Bibliothèque A.-Taché RT 86 J33 2013; Bibliothèque St-Jérôme RT 86 J33 2013. Comprend des réf. bibliogr. : p. [98]-107
Mots-clés libres: Modèle de l'adaptation de Roy; Hardiesse; Détresse psychologique; Infirmières soignantes; Québec; Conflits entre collègues; Charge de travail; Années d'expérience
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences infirmières
Date de dépôt: 09 janv. 2014 17:24
Dernière modification: 09 janv. 2017 20:53
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/662

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt