Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'expérience de la séparation telle que décrite par des proches aidants vivant le placement de leur conjoint en centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD)

Carle, Marie-Hélène (2014). L'expérience de la séparation telle que décrite par des proches aidants vivant le placement de leur conjoint en centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences infirmières, 102 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Le placement d’un proche en institution est une expérience qui comporte des enjeux importants pour l’aidant qui vit le placement de son conjoint, il doit aller de l’avant avec différents sentiments ambivalents et une nouvelle situation de vie. Il visite le nouveau milieu de vie de son conjoint et il côtoie le personnel. Certaines façons de faire du personnel sont nouvelles et des procédures organisationnelles à tous les niveaux ont parfois un impact sur le couple. Le but de la présente étude qualitative descriptive était de recueillir l’expérience de la séparation auprès de proches aidants vivent le placement de leur conjoint en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Des conjoints de personnes hébergées en CHSLD de la région urbaine de l’Outaouais ont été invités à participer à l’étude et leur expérience a été recueillie au cours d’un entretien. La perspective de l’Humain en devenir (Parse, 1998, 2003) a guidé les entretiens et soutenu l’analyse et l’interprétation des données. Ainsi, le phénomène peut être décrit de même que les conséquences possibles pour les personnes qui le vivent. «L’expérience de la séparation telle que décrite par des proches aidants vivant le placement de leur conjoint en centre d’hébergement et de soins de longue durée est la persistance du couple qui accompagne le vide lors de la séparation inévitable des conjoints alors que la relation d’aidant se poursuit dans un contexte différent. C’est la qualité des soins qui est un baume à l’incapacité de poursuivre les soins à la maison alors que le proche aidant demeure présent auprès de son conjoint hébergé en étant soutenu par la présence rassurante de ses enfants. Les proches aidants vivant l’expérience de la séparation suite au placement de leur conjoint en CHSLD demeurent engagés dans leur couple alors qu’ils aspirent à poursuivre la relation aidante le plus longtemps possible». L’époux ou l’épouse, proche aidant de la personne hébergée, vit un bouleversement et le personnel doit reconnaître le rythme de la conjonction-séparation dans l’expérience qu’il vit et distinguer les sentiments qui y sont associés afin de les accueillir. La compréhension de l’expérience de ces proches aidants peut mener le personnel de soins à être davantage ouvert à l’expression de leur expérience et à agir sur leurs préoccupations au même titre qu’il prend soin de celles de la personne hébergée. Mots-clés : séparation, conjonction-séparation, hébergement, conjoints, proches aidants, ainés, soins infirmiers, recherche qualitative, Humain en devenir, théorie de Parse.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Major, Francine
Informations complémentaires: Localisation : Bibliothèque A.-Taché RA 998 Q8 C37 2014; Bibliothèque St-Jérôme RA 998 Q8 C37 2014. Comprend des réf. bibliogr. : p. [99]-102
Mots-clés libres: Séparation; Conjonction-séparation; Hébergement; Conjoints; Proches aidants; Aînés; Soins infirmiers; Recherche qualitative; Humain en devenir; Théorie de Parse
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences infirmières
Date de dépôt: 08 sept. 2014 13:46
Dernière modification: 07 avr. 2017 14:55
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/703

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt