Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Exploration de la perception des femmes inuites, vivant en région éloignée, au Nunavik, motivées par un programme en saines habitudes de vie, de leur pouvoir d'agir personnel et collectif sur les pratiques probantes, traditionnelles et culturelles de promotion de la santé au sein de leurs familles et de leur communauté

Bolen, Véronika (2014). Exploration de la perception des femmes inuites, vivant en région éloignée, au Nunavik, motivées par un programme en saines habitudes de vie, de leur pouvoir d'agir personnel et collectif sur les pratiques probantes, traditionnelles et culturelles de promotion de la santé au sein de leurs familles et de leur communauté. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences infirmières, 154 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

La prévention de la maladie, la modification des comportements à risque et la promotion de saines habitudes de vie s’affichent prioritaires à l’agenda de nos institutions de santé renferme de nombreux défis. Malgré les progrès enregistrés, l’attention aux dimensions plus politiques, culturelles et environnementales du travail en promotion de la santé demeure trop souvent partielle ou négligée. Ceci est une évidence dans le cas de l’insuccès de divers services offerts aux peuples autochtones du Canada. Au Québec, cet enjeu pour la capacité des activités de promotion de la santé contribue entre autres aux préoccupations qui touchent les collectivités inuites. Des réalités géographiques, sociales, historiques et politiques se mêlent aux obstacles culturels et rendent le développement de stratégies de santé d’autant plus complexes. Un regard particulier sur l’état de santé des inuits du Nunavik dévoile un besoin criant de développer des initiatives favorables aux saines habitudes de vie. Malgré la quantité restreinte de données sur l’état de santé de cette population, les données accessibles divulguent leur état de santé précaire et fait état d’inégalités de santé. Des objectifs d’implication des membres de la communauté inuite dans l’élaboration de plans de promotion de la santé apparaissent prometteurs. Toutefois, il n’existe à ce jour que très peu d’initiatives visant à impliquer les femmes inuites dans la promotion de saines habitudes de vie auprès de leur communauté. Ces réalités ont su susciter l’intérêt du présent travail de recherche. Dans l’objet de mieux comprendre si l’implication des femmes inuites dans la mise au point de stratégies gagnantes en matière de promotion de la santé s’avère possible, ce travail s’attarde à explorer la perception d’un groupe de femmes inuites quant à leurs pouvoir d’agir et leur volonté à participer activement à la promotion de la santé de leur famille et de leur communauté. L’adoption de la théorie à large spectre de Leininger sur la diversité et l’universalité des soins culturels a su guider la perspective disciplinaire de cette étude qualitative descriptive. L’analyse des données recueillies lors d’entretiens réalisés auprès de sept femmes Inuites du Nunavik ayant participé au programme préventif multi niveaux proposé par l’étude issue du programme de recherche FQRSC de Lapierre et ses collaborateurs, 2010-2014 a su permettre d’expplorer le pouvoir d’agir personnel et collectif de ces femmes sur des pratiques probantes, traditionnelles et culturelles de promotion de la santé au sein de leurs familles et de leurs communautés. L’analyse des résultats pointe vers le fait que malgré leur motivation d’agir et leur souci du bien-être et de la santé des familles et des communautés, ces femmes sont confrontées à des freins quotidiens tangibles. Les résultats qui découlent de cette analyse permettent d’identifier quelques propositions théoriques ainsi que certaines recommandations au niveau de la pratique professionnelle, de la formation, de la gestion et de la recherche; dans l’espoir de contribuer à voir surgir des pistes de solutions gagnantes dans un futur rapproché. Mots-clés : femmes inuites, pouvoir d’agir, pratique culturelles, promotion de la santé, Leininger Keywors : Inuit women, power to act, cultural practices, health promotion, Leininger

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Lapierre, Judith
Informations complémentaires: Localisation : Bibliothèque A.-Taché E 78 Q8 B654 2014; Bibliothèque St-Jérôme E 78 Q8 B654 2014. Comprend des réf. bibliogr. : p. 130-142
Mots-clés libres: Femmes inuites; Pouvoir d'agir; Pratiques culturelles; Promotion de la santé; Leininger
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences infirmières
Date de dépôt: 11 sept. 2014 18:55
Dernière modification: 08 nov. 2016 15:22
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/704

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt