Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La fragilisation de la participation de la société civile dans le développement des régions du Québec : le modèle des CRÉ

Sirois, Louis-Philippe (2015). La fragilisation de la participation de la société civile dans le développement des régions du Québec : le modèle des CRÉ. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 137 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

L’évolution des politiques publiques en matière de développement régional des 40 dernières années a été importante pour le développement des territoires du Québec. Ce mémoire montrera, à travers une étude sur les conférences régionales des élus (CRÉ), combien la société civile, qui était pourtant centrale dans le développement régional au Québec, est en venue à n’avoir qu’un pouvoir d’influence résiduelle au profit des élus locaux. Cette recherche qualitative, qui étudie les cas des CRÉ des Laurentides et de la Mauricie, succède à une recherche documentaire qui nous a permis de recenser les divers fonctionnements des CRÉ. Il nous a alors été possible de mieux comprendre l’évolution de la présence de la société civile dans les CRÉ et les mécanismes structurant la participation citoyenne qui sont liés à leur mandat de concertation. Les résultats montrent que le « participatif » dans le développement des régions au Québec ne s’inscrit pas dans un temps long et dresse un portrait contrasté des pratiques des CRÉ au Québec. Dans la plupart des cas, le choc du passage à une gouvernance par des élus a provoqué une démobilisation de la société civile qui reste encore palpable. La conjoncture dont fait état ce mémoire démontre une dilution des intérêts régionaux au profit du local, un phénomène qui représente selon nous une municipalisation du régional. Ainsi, la société civile, sans avoir été totalement évacuée, n’obtenait qu’une influence fragmentaire dans une structure où primaient les intérêts des élus locaux. En l’absence d’une gouvernance régionale ouverte et d’une démocratie forte et plurielle, les agendas politiques locaux s’imposent bien souvent. Le gouvernement libéral, à la fin de 2014, élimina le palier de gouvernement régional. Cette décision a donné aux élus locaux un pouvoir inégalé depuis 40 ans. Dans ce contexte, il devient encore plus pertinent de s’arrêter sur la présence de la société civile au niveau régional.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Robitaille, Martin
Informations complémentaires: Comprend des références bibliographiques : p. 133-137
Mots-clés libres: Économie régionale; Participation des citoyens; Décentralisation administrative; Régionalisation économique; Développement communautaire; Développement économique; Québec
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 10 févr. 2016 19:00
Dernière modification: 27 avr. 2016 15:52
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/797

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt