Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Contagion du risque perçu face aux nouvelles liées aux projets : comparaison des co-jumps dans les industries des technologies de l'information et des produits de consommation

Marquis, Guillaume (2016). Contagion du risque perçu face aux nouvelles liées aux projets : comparaison des co-jumps dans les industries des technologies de l'information et des produits de consommation. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences administratives, 95 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les entreprises cotées en bourse font l'objet de nouvelles financières portant sur divers événements. On peut les classifier selon qu'ils sont reliés aux projets en cours (e.g., nouveaux produits, investissements majeurs, diversification) ou aux contextes organisationnels et économique (e.g., leadership, financement, marchés). Les interprétations de ces nouvelles affectent la perception du risque par les marchés financiers, laquelle dépend de l'impact potentiel des événements sur la rentabilité. Nous évaluons la perception de deux facteurs clés qui peuvent varier selon la structure des coûts d'une entreprise, soit la volatilité et de la flexibilité stratégique. Ces facteurs peuvent varier selon que l'entreprise est de type organisation-par-projet (i.e., réseaux de partenaires aux contrats rigides, coûts-fixes élevés, absorption des pertes) ou manufacturière (i.e., réseau de sous-traitance, agilité à faible coûts, prévention contre les pertes). Nous menons une étude événementielle portant sur deux industries, celle des technologies de l'information et celle des biens de consommation. Ces industries font face aux mêmes conditions de marché, et on peut ainsi isoler clairement les interprétations du risques liées aux contextes organisationnels. Nous analysons une base de données provenant de Bloomberg et de nouvelles provenant de Dow Jones Factiva, compilée à la minute sur 102 jours ouvrables, et touchant les segments du S&P500. On retire 188 nouvelles pertinentes, dont près de 76,74% liées aux projets des entreprises. L'indicateur retenu pour analyser la contagion du risque perçu est le résultat de l'analyse des co-jumps, ou l'occurrence de chocs ou variations simultanés, entre plusieurs titres, instruments ou marchés, d'après les mesures du rendement et de la volatilité. On utilise le modèle de détection de co-jumps dans un portefeuille d'actions pondéré également à l'aide de la méthode de la moyenne des produits croisés développée par Barndorff-Nielsen et Shephard 2003 et perfectionnée par la méthode de la moyenne des produits croisés standardisés (Zmcp) de Bollerslev, Law et Tauchen 2008. (Extrait du résumé)

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Gagnon, Stéphane
Informations complémentaires: Comprend des références bibliographiques : p. [91]-95
Mots-clés libres: Étude événementielle; Moyenne des produits croisés standardisée; Perception du risque; Flexibilité stratégique; Volatilité
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences administratives
Date de dépôt: 05 oct. 2016 20:18
Dernière modification: 26 oct. 2016 18:11
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/850

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt