Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La contribution des associations de résidents de Gatineau aux questions d'aménagement du territoire et d'urbanisme

Caron Daviault, Annie-Pier (2017). La contribution des associations de résidents de Gatineau aux questions d'aménagement du territoire et d'urbanisme. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 173 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Ce projet de recherche s’intéresse à la contribution des associations de résidents aux questions d’aménagement du territoire et d’urbanisme. Plus précisément, il vise, par sa nature descriptive, à dresser un portrait global des associations de résidents du territoire gatinois (emplacement géographique, mission, activités et moyens d’action choisis, défis, etc.). Ensuite, par sa nature analytique, il s’affaire à mettre en lumière les différents facteurs, internes et externes, qui limitent la contribution des associations de résidents aux questions d’aménagement du territoire et d’urbanisme. L’inscription de l’action des associations de résidents dans les théories du mouvement associatif est aussi faite. Plus spécifiquement, ce mémoire vise à déterminer si les infrastructures de participation publique en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme pensées par la Ville de Gatineau répondent aux besoins et aux aspirations des associations de résidents et leur permettent réellement de contribuer à leur plein potentiel. Le cadre théorique mobilisé pour mener à bien ce projet de recherche fait largement appel aux concepts de démocratie participative, de démocratie représentative et de planification collaborative et est principalement articulé autour du postulat de Nabatchi et Leighninger (2015), selon lequel les infrastructures de participation auxquelles sont habituellement conviés les comités de citoyens ne sont pas adaptées à leurs besoins et répondraient davantage aux aspirations de l’administration municipale. Les données obtenues par les différentes méthodes de recherche utilisées tendent à démontrer que les associations de résidents ont la capacité et la volonté de contribuer aux questions d’aménagement du territoire et d’urbanisme, mais que d’importantes limites les empêchent d’être pleinement effectives à ce niveau. Ces limites seraient internes (fonctionnement axé sur le bénévolat, manque de représentativité, etc.) et externes (culture technocratique en place à la Ville de Gatineau, non reconnaissance des savoirs citoyens, etc.). Ce mémoire met en lumière les perspectives des différents acteurs liés au mouvement associatif gatinois (associations de résidents, fonctionnaires municipaux, élus municipaux) et identifie les lacunes importantes de la Ville de Gatineau en matière de participation publique. Il met aussi en relation les différents dilemmes qui habitent le mouvement associatif gatinois.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Gauthier, Mario
Informations complémentaires: Comprend des références bibliographiques : p. 148-161.
Mots-clés libres: Participation publique; Planification collaborative; Démocratie locale; Associations de résidents; Ville de Gatineau; Aménagement du territoire; Urbanisme
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 14 juin 2017 19:28
Dernière modification: 16 juin 2017 13:26
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/913

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt