Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Caractériser les modèles mentaux pour accompagner l’aménagement participatif de la forêt en condition d'incertitude

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Buttin, Vinca (2020). Caractériser les modèles mentaux pour accompagner l’aménagement participatif de la forêt en condition d'incertitude. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences naturelles, 102 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Dans un monde où l'épuisement des ressources naturelles et les changements climatiques sont induits par des pressions anthropiques, comprendre les mécanismes cognitifs impliqués dans les décisions de gestion de ces ressources devient primordial. D’autant plus lorsque l’on considère l’essor de modèles de gouvernance plus hétérarchiques et l’incertitude liée aux changements climatiques. Ces paramètres complexifient en effet la prise de décision collective, constituant souvent une limite au développement de ces nouveaux modèles pourtant prometteurs. Dans le secteur forestier québécois, le constat reste le même et malgré de nouveaux espaces de consultation, les politiques pointent du doigt les limites du processus participatif et notamment les difficultés que peuvent avoir des acteurs aux intérêts et visions antagonistes à prendre des décisions ensemble.
Cette étude vise à mieux comprendre les limites et les moteurs des processus participatifs en déterminant l'influence des modèles mentaux sur les comportements décisionnels des parties prenantes. Nous posons comme hypothèses que 1) cette compréhension passe par la caractérisation des modèles mentaux simplifiés des parties prenantes, 2) qui, une fois comparés, permettent de saisir le modèle mental partagé. Pour tester ces deux hypothèses, nous avons développé une méthodologie semi-quantitative, appliquée à une étude de cas de gestion participative d'une forêt publique multifonctionnelle de 1 800 ha dans les Basses-Laurentides (Québec, Canada).
Nos résultats montrent que: 1) certaines dimensions du modèle mental simplifié influencent les décisions des parties prenantes et 2) il existe un modèle mental partagé sur lequel s'appuyer pour adapter la consultation. Enfin, pour améliorer la coopération entre les parties prenantes et promouvoir une prise de décision éclairée en situation d’incertitude (p.ex. changements globaux), nous recommandons de: 1) s'appuyer sur le socle commun et notamment sur les bénéfices pour construire un objectif commun (p.ex. le bénéfice que peuvent avoir certaines pratiques forestières d’adaptation aux changements climatiques sur les activités des usagers) et 2) apporter des connaissances sur des éléments divergents ou hors consensus scientifiques et mettre clairement en évidence les avantages d'adopter certains comportements.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Doyon, Frédérik
Co-directeurs de mémoire/thèse: Chion, Clément
Mots-clés libres: Processus participatif; Concertation; Aménagement forestier; Québec; Modèle mental; Action collective; Décision en situation de risque et d’incertitude; Changements globaux; Méthode Q
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences naturelles
Date de dépôt: 11 sept. 2020 18:06
Dernière modification: 11 sept. 2020 18:06
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1162

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt