Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Évaluation du programme « Parental Friendship Coaching » auprès de parents francophones d’enfants avec TDAH

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Guiet, Joanna (2020). Évaluation du programme « Parental Friendship Coaching » auprès de parents francophones d’enfants avec TDAH. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 115 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les relations entre pairs des enfants avec le trouble du déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) sont souvent problématiques et incluent le rejet social, les relations d’amitié de faible qualité, l’amitié de courte durée ou l’absence d’ami. Puisque les traitements présentement disponibles ne parviennent pas à améliorer le fonctionnement social des enfants avec TDAH, le développement d’interventions focalisées sur les relations d’amitié demeure une piste alternative prometteuse. Le programme Parental Friendship Coaching (PFC) vise à former les parents à devenir des « entraîneurs de l’amitié » pour leur enfant. Une étude pilote réalisée aux États-Unis a démontré l’efficacité préliminaire du programme PFC comparativement à un groupe contrôle sans traitement sur le plan des comportements sociaux. Objectif : Le présent projet d’essai doctoral vise à évaluer l’efficacité relative du programme PFC et d’un groupe contrôle actif en contexte francophone, et ce, immédiatement à la fin du traitement afin de contrôler pour les facteurs communs à la thérapie. Méthode : L’échantillon inclut 92 parents d’enfants avec TDAH âgés entre 6 et 11 ans (33% filles) recrutés dans la région de Gatineau-Ottawa. Les parents ont été assignés aléatoirement au programme PFC (n = 44) ou au programme CARE (n = 48). Les variables primaires de la qualité d’amitié des enfants et les variables secondaires des comportements sociaux des enfants ont été collectés lors de l’évaluation pré et post-traitement par des questionnaires complétés par de multiples sources ainsi que par des mesures observationnelles. Résultats : Suite à l’intervention, les enfants dans les deux conditions de traitement se sont améliorés sur le plan de la qualité d’amitié positive et des comportements sociaux. Certains indicateurs suggèrent que le programme PFC est associé à davantage de comportements sociaux positifs et potentiellement moins de comportements sociaux négatifs lors de l’évaluation post-traitement comparativement au programme CARE, mais aucune différence significative sur le plan de la qualité d’amitié n’a été trouvée entre les deux conditions de traitement. Conclusions : Bien que le programme PFC ait démontré une certaine efficacité sur le plan des comportements sociaux, ces changements ne se semblent pas mener immédiatement à une amélioration de la qualité d’amitié. Les implications de ces résultats pour la recherche et la pratique clinique sont discutées.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Normand, Sébastien
Mots-clés libres: TDAH; Relations d’amitié; Intervention parentale; Essai randomisé contrôlé; Parental Friendship Coaching
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 15 sept. 2020 12:44
Dernière modification: 15 sept. 2020 12:44
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1166

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt