Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La relation entre l’empathie offerte par le médecin traitant et la détresse psychologique des individus souffrant de douleur chronique

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Too, Andrea (2021). La relation entre l’empathie offerte par le médecin traitant et la détresse psychologique des individus souffrant de douleur chronique. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 137 p.

[thumbnail of Too_Andrea_2021_essai doctoral.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Vivre avec une douleur chronique peut avoir des répercussions considérables, allant bien au-delà d’une atteinte physique. Ces conséquences constituent d’importants défis psychologiques, émotionnels et interpersonnels pour les individus souffrants. Bien que le modèle biopsychosocial conceptualise la douleur chronique comme un phénomène multidimensionnel, un nombre relativement restreint d’études examine l’influence des facteurs sociaux sur l’expérience de la douleur chronique. Les écrits scientifiques révèlent pourtant des expériences sociales d’invalidation et de stigmatisation chez les personnes aux prises avec cette condition. Il semble donc essentiel d’explorer les façons dont les expériences sociales vécues par cette population influencent leur expérience de la maladie ainsi que leurs résultats cliniques. Cet essai doctoral a donc examiné la relation entre l’empathie perçue chez le médecin et la détresse psychologique du patient, tout en explorant les mécanismes qui sous-tendent cette association. Un échantillon communautaire de 259 adultes souffrant de douleur chronique a rempli des questionnaires électroniques mesurant, entre autres, la perception d’empathie chez le médecin traitant, la satisfaction à l’égard des traitements reçus et les symptômes de dépression et d’anxiété. Les résultats révèlent que l’empathie perçue est positivement et fortement corrélée à la satisfaction des patients. Une corrélation négative significative a également été démontrée entre l’empathie perçue et les symptômes de dépression, mais pas entre l’empathie perçue et les symptômes d’anxiété. Des modèles de médiation entre l’empathie perçue et les symptômes de dépression et d’anxiété, via la satisfaction à l’égard des traitements comme variable médiatrice, se sont également avérés significatifs. Ainsi, les patients souffrant de douleur chronique qui perçoivent un plus grand degré d’empathie de la part de leur médecin éprouvent moins de symptômes de dépression et d’anxiété, grâce entre autres à la satisfaction à l’égard des traitements. Ces résultats témoignent de l’association entre les soins centrés sur le patient et les résultats cliniques et ils soulignent le rôle important des facteurs sociaux dans l’expérience de la douleur chronique. Les conclusions de cet essai doctoral réitèrent les bienfaits de l’approche centrée sur le patient et incitent une exploration plus approfondie des facteurs favorisant l’empathie des soignants dans le contexte de la douleur chronique. En somme, les individus aux prises avec une douleur chronique éprouvent le besoin de se sentir compris, soutenus et épaulés et il est juste de croire que les soignants peuvent contribuer à satisfaire ce besoin, notamment en se montrant empathiques.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Cormier, Stéphanie
Mots-clés libres: Douleur chronique; Empathie; Relation soignant-soigné; Détresse psychologique; Anxiété; Dépression; Satisfaction face au traitement
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 22 avr. 2021 00:58
Dernière modification: 22 avr. 2021 00:58
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1227

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt