Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Parce que l’amour ne suffit pas (Bettelheim, 1970), mais qu’il est essentiel : réflexion sur le sentiment d’être aimé des enfants placés en centre de réadaptation

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Côté, Carole (2020). Parce que l’amour ne suffit pas (Bettelheim, 1970), mais qu’il est essentiel : réflexion sur le sentiment d’être aimé des enfants placés en centre de réadaptation. Mémoire. Saint-Jérôme, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 184 p.

[thumbnail of Cote_Carole_2020_memoire.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

En date du 31 mars 2016, environ 2 500 enfants québécois étaient placés en centre de réadaptation (CR) (INESSS, 2017). Ces enfants sont pris en charge par des figures de soins professionnelles (éducateurs). L’objectif du présent mémoire de maîtrise est de mieux comprendre l’expérience des enfants âgés de 6 à 14 ans qui sont placés en CR. Plus particulièrement, la recherche s’intéresse à leur sentiment d’être aimé par les personnes qui prennent soin d’eux au quotidien. Pour ce faire, des entrevues semi-dirigées ont été réalisées auprès de vingt enfants hébergés dans des unités de vie et des foyers de groupe du Centre jeunesse de Montréal – Institut Universitaire. Les entretiens réalisés ont été soumis à une analyse de contenu thématique. Les résultats montrent que chaque enfant se représente son expérience de placement en fonction de deux variables principales : l’ancrage physique qu’il a développé en lien avec le lieu du placement et l’ancrage affectif envers les personnes qui prennent soin de lui. Seulement le quart des enfants rencontrés semblent démontrer des caractéristiques liées à un double ancrage leur permettant de se déposer dans le lieu et d’identifier un adulte significatif non interchangeable. Ces enfants présentent certaines caractéristiques communes : ils vivent dans le même lieu physique depuis au moins deux ans, sont accompagnées par le même éducateur de suivi depuis leurs arrivées, ils se représentent comme aimant un éducateur et étant aimés de celui-ci, ils ont davantage le réflexe de référer à un adulte lorsqu’ils ont des besoins de réconfort ou d’affection. L’analyse du discours des enfants a permis de formuler différents constats : 1) le CR n’est ni la maison, ni le chez moi du jeune placé, ni même parfois le lieu où il vit; 2) le placement représente une expérience à laquelle l’enfant peine à donner un sens; 3) la majorité des enfants rencontrés présente de la difficulté à discriminer et à référer à un adulte non interchangeable; et 4) la majorité des enfants ne conçoit pas l’affection et l’amour comme étant au coeur du rôle des éducateurs. Ces différents constats soulignent qu’il faut davantage s’intéresser à l’expérience des enfants placés si l’on veut leur offrir une expérience réparatrice. L’évaluation de leur bien-être exige que l’on pose un regard sur l’environnement physique offert, mais aussi sur la possibilité d’y développer des relations chaleureuses et stables. À ce titre, la catégorisation développée dans le cadre de ce mémoire pourrait être un outil de soutien à la réflexion et une façon d’aborder avec l’enfant son expérience.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Clément, Marie-Ève
Mots-clés libres: Placement résidentiel; Protection de l’enfance; Sentiment d’être aimé; Maltraitance; Attachement
Départements et école, unités de recherche et services: Psychoéducation
Date de dépôt: 22 avr. 2021 13:51
Dernière modification: 22 avr. 2021 13:51
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1232

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt